"50 ans... Ma nouvelle afdolescence" au Feux de la Rampe (2018)
"50 ans... Ma nouvelle afdolescence" au Feux de la Rampe (2018) © Les Feux de la Rampe

Martine Fontaine explosive dans "50 ans... Ma nouvelle adolescence"

Mis à jour le 12/02/2018 à 16H25, publié le 08/02/2018 à 17H29

Mari et femme à la ville, Bernard Jeanjean, a écrit pour Martine Fontaine "50 ans... Ma nouvelle adolescence" ; au théâtre Les Feux de la Rampe jusqu'au 28 mars. Un seul en scène où la comédienne joue d’une expressivité de tous les instants, enchaînant salve sur salve pour déclencher des rires ininterrompus, mais aussi l’émotion, sur la crise d'une femme venant de passer le cap de la cinquantaine.

Pas de quartier !

Des comédies générationnelles, on en a vues et revues, au théâtre comme au cinéma. Bernard Jeanjean et Martine Fontaine parviennent à renouveler le genre grâce à un texte qui fait mouche, écrit par un homme pour une femme. Mais grâce aussi à une interprète au meilleur de sa forme. A tout juste 50 ans, elle vient d'être plaquée par son mari pour une jeune femme de 21 ans qui pourrait être sa fille. Joyeux anniversaire !

C’est alors le passage en revue, en bonne et due forme, des affres du vieillissement, de la confiance en soi vacillante, de la peur de la solitude et la revisitassion d’une vie commune vue sous l’angle d’une blessure. Personne ne sera épargné, pas même les amis de 30 ans. Mais nous ne sommes pas dans le drame. L’heure est à la comédie et chacun en prend pour son grade. Martine Fontaine tient le rôle à bout de bras, avec une énergie et une présence scénique déconcertantes et spectaculaires.

Martine Fontaine © Capture d'écran Viméo (Démo Martine Fontaine) Martine Fontaine © Capture d'écran Viméo (Démo Martine Fontaine)

Energie vitale

Elle aligne les sarcasmes, l’autodérision, en passant par l’ironie, le caustique et une gestuelle précise qui évoque le mime. Mais Martine Fontaine n’est pas qu’une boule d’énergie comique. Elle fait passer plus d’une vérité par l’émotion, que son expressivité communicative décuple. Elle incarne cette crise, partant du fond du trou, pour remonter la pente jusqu’à une renaissance.

Chapeau l’artiste ! Les artistes plutôt, car Bernard Jeanjean a concocté un texte sur mesure dans lequel l’on se reconnaîtra aisément, ou bien notre entourage. On sent le vécu… Mais un regard distant aussi, dans lequel s’engouffrent le rire et les prises de conscience. Ils sont servis par une comédienne étonnante qui occupe les planches comme personne. La mise en scène donne cette dynamique et propulse le texte. Martine Fontaine n’est pas une découverte, on la savait d’avance talentueuse, mais ici, elle explose. Tout comme Bernard Jeanjean dont l’écriture précise et observatrice s’accorde avec une humanité prégnante. Brillant, drôle et incisif !.

Par Jacky Bornet

@Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox

Infos pratiques

50 ans...Ma nouvelle adolescence Les Feux de la Rampe 34 Rue Richer, 75009 Paris Jusqu'au 23 mars 2018 Les mercredis à 21h30 Plein tarif : 20€ / Tarif réduit 15€ Les Feux de la Rampe

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle