Trois comédiennes et une musicienne pour un texte puissant signé Tariq Rahimi.
Trois comédiennes et une musicienne pour un texte puissant signé Tariq Rahimi. © France 3 Culturebox

"Pierre de patience" : colère et désirs d'une femme afghane portés au théâtre

Publié le 14/11/2017 à 9H30

Prix Goncourt 2008, le roman d’Atiq Rahimi, "Pierre de patience", est porté à la scène par la compagnie L’Echappée. Sur scène, quatre comédiennes incarnent la parole d’une seule femme, une épouse afghane qui veille son mari, héros de guerre, plongé dans le coma. Son silence à lui va permettre à ses mots à elle de se libérer enfin...

Publié en 2008, "Syngué Sabour" est le quatrième roman d‘Atiq Rahimi, poète et écrivain afghan né à Kaboul en 1962 et exilé en France en 1985. Après avoir décroché le Goncourt en 2008, Rahimi porte son roman à l’écran en 2013 avec un titre éponyme. En langue perse, "Syngué Sabour" signifie "Pierre de patience", référence à un conte persan qui évoque une pierre magique à laquelle on peut tout confier, une pierre qui délivre des souffrances et des peines. 

Des mots de femme écrits par un homme

L’histoire c’est celle d’une jeune femme afghane, mère de famille et épouse d’un homme blessé à la guerre. Dans un Kaboul en proie aux combats, elle veille sur son mari, plongé dans le coma. Elle commence par prier, puis peu à peu, sa parole se libère et elle va confier à cet homme ses souvenirs d’enfance, de femme, sa souffrance et sa colère face au pouvoir brutal des hommes mais aussi ses désirs les plus secrets et les plus intimes. 

© Ed. Folio © Ed. Folio

Une parole, plusieurs voix

En 2015, Didier Perrier, le metteur en scène de la compagnie picarde L’Echappée découvre ce roman et se dit qu’il y a du théâtre là-dedans. Il a adapté Pierre de patience pour la scène en modifiant la forme de la narration qui se fait à plusieurs voix contrairement au roman : "Au début, j’envisageais un 'seul en scène'" explique-t-il dans le dossier de presse. "Puis au fur et à mesure de ma réflexion, je me suis tourné vers une version polyphonique. Je suis parti de l’idée qu’elles seraient trois : une triade. Puis la présence d’une musicienne en direct s’est imposée à moi."

Reportage : France 3 Picardie - T. Bonté / C. Sivatte / S. Le Fur


Prochaines représentations :

le 14 et 15 novembre 2017 Lycée Jean de La Fontaine à Château-Thierry
le 19 novembre 2017 Ferme de la Vieille à Moulidars 
le 13 avril 2018 Le Palace à Montataire

Par Chrystel Chabert

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle