Garance Marillier et Yvan Attal dans "Ad Vitam"
Garance Marillier et Yvan Attal dans "Ad Vitam" © I.Mathie

"Ad Vitam", la série d'anticipation signée Thomas Cailley

Mis à jour le 08/11/2018 à 10H47, publié le 08/11/2018 à 10H43

Après "Les Combattants", Thomas Cailley co-signe avec Sébastien Mounier une série d’anticipation haletante, où les hommes sont confrontés au dilemme de l’immortalité. Avec Yvan Attal et Garance Marillier. Sur Arte à partir du 8 novembre.

"Ad Vitam" dépeint un monde qui pourrait être le nôtre. Les hommes se brossent les dents, circulent en voiture, travaillent et sortent danser le vendredi soir. A une différence près : ils ne vieillissent plus.

Vivre jusqu'à 169 ans

Dans la série de Thomas Cailley, les êtres humains évoluent dans un univers où la mort n’est qu’un pâle souvenir. Grâce à la "régénération", les adultes qui s'astreignent à des bains de jouvence maintiennent leur corps dans une éternelle jeunesse. La doyenne de l’humanité célèbre ses 169 ans. Elle n’a pourtant pas une ride.  

Le désarroi de la jeunesse

La jeunesse, elle, crie son désespoir. Elle peine à trouver sa place dans un monde où ses aînés repoussent les limites de la vie sur Terre. Un fait divers retentissant en témoigne : au petit matin, sept adolescents sont retrouvés morts sur une plage. Ils se sont tous suicidés d’une balle dans le crâne. Mais aucun indice n’explique la raison de leur acte.
 
L’enquête est menée par Darius Asram (Yvan Attal), un flic désabusé de 119 ans. Il embarque à ses côtés la jeune Christa (Garance Marillier), solitaire et méfiante. L’enquêteur la fait sortir du centre d’accueil pour jeunes en difficulté où elle est internée. Elle est la seule à pouvoir l’aider.

Le duo Yvan Attal et Garance Marillier

La série nous a conquis dès les premiers épisodes par sa densité. A la croisée de plusieurs genres, elle mêle polar, thriller et science-fiction. Elle joue subtilement sur le contraste entre une mise en scène très contemporaine et un scénario futuriste, où l’humanité interroge son désir d'immortalité.  

Garance Marillier est Christa dans Ad Vitam  © I.Mathie / Arte Garance Marillier est Christa dans Ad Vitam  © I.Mathie / Arte

Son atmosphère anxiogène est renforcée par l’intensité de la photographie (tantôt très sombre, tantôt incandescente). Le jeu de ses acteurs est remarquable. Le duo formé par Yvan Attal et Garance Marillier, par son incongruité, est aussi attachant que puissant.
 
Les six épisodes de "Ad Vitam" sont à suivre sur Arte du 8 au 22 novembre 2018.

Par Emilie Beraud

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle