Exposition "La Grande Guerre en 3D"
Exposition "La Grande Guerre en 3D" © France 3 / culturebox / capture d'écran

Ils ont vu la Grande Guerre en 3D sur la "montagne mangeuse d'hommes"

Publié le 14/04/2018 à 15H00

L'Historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf (HWK) a ouvert ses portes pour une deuxième saison le 30 mars. Ce site des Vosges, surplombant la Plaine d'Alsace est un lieu de mémoire de la Première Guerre Mondiale et présente des expositions temporaires, dont la passionnante "La grande Guerre en 3D". Une immersion auprès des soldats et une découverte d'un procédé historique, la stéréoscopie.

Les poilus appelaient le lieu "la montagne mangeuse d'hommes". Le Hartmannswillerkopf, ou Vieil Armand, a été le théâtre de sanglantes batailles en 1915, au cours desquelles 25 000 soldats trouvèrent la mort. Sur ce site des Vosges a été inauguré en 2017 un Monument National et un lieu de mémoire. L'exposition "La Grande Guerre en 3D" est à voir jusqu'au 21 octobre. 

Reportage : France 3 Alsace / M. Goetz / P. Dezempte / L. Grandadam

https://videos.francetv.fr/video/NI_1219009@Culture

Se plonger dans le quotidien des poilus. C'est le but de cette exposition étonnante, conçue par Marcel Schueller. Lorsqu'il a découvert ces photographies réalisées grâce au procédé de la stéréoscopie, il a voulu les mettre en scène en version XXL pour mieux toucher les visiteurs. Munis de lunettes 3D, ceux-ci découvrent la Voie Sacrée, aux côtés des troupes américaines dans la gare de Château-Thierry, dans les tranchées du Hartmannswillerkopf, dans un tunnel de Champagne et dans bien d’autres secteurs du front. Une immersion réaliste et saisissante de la Première Guerre Mondiale. 

Un procédé aussi vieux que la photographie

La stéréoscopie est une technique permettant de reproduire la perception du relief à partir de deux images planes. Charles Wheatsone (1802-1875) est un physicien et inventeur anglais à qui l'ont doit de nombreuses découvertes. Il fut l'inventeur de l'un des premiers microphones et du premier télégraphe électrique en 1838. C'est la même année qu'il décrivit pour la première fois le principe de la perception du relief grâce à la vision binoculaire. Des travaux rendus publics quelques mois avant ceux de Louis Daguerre et William Henry Fox Talbot sur la photographie.

"La 3D était utilisée par les soldats-photographes (de la Première Guerre Mondiale), qui dans les tranchées, prenaient des photos avec un appareil à deux objectifs, une photo de gauche, une photo de droite, chacune étant destinée à un oeil", explique Marcel Schueller, qui a conçu l'exposition. "A l'aide d'un stéréoscope, on obtient la reconstitution de ce relief grâce au travail du cerveau, qui fait cette reconstitution". L'ancêtre donc de la 3D comme on la connait aujourd'hui, et qui permet ici, une plongée unique dans l'Histoire. 

Par Marie Pujolas

@Culturebox

Infos pratiques

Exposition Hartmannswillerkopf ou vieil Armand Col du Silberloch - D431 68700 Wattwiller, Historial ouvert du 30 mars au 13 novembre

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle