Marianne défigurée à l'Arc de Triomphe
Marianne défigurée à l'Arc de Triomphe © Simon Guillemin / Hans Lucas

Arc de Triomphe : que représente l'icône républicaine défigurée samedi ?

Publié le 04/12/2018 à 11H15

Samedi, l'Arc de triomphe a été le théâtre d'affrontements entre gilets jaunes et policiers et d'un saccage en règle. Parmi les symboles touchés, la Marseillaise datant du 19e siècle dont le visage a été défiguré. C'est la première fois que cette icône républicaine, réplique d'une statue de Rude est endommagée. Elle pourra être prochainement réparée.

Un visage défiguré par un trou béant. L'allégorie de la Liberté saccagée. Une scène qu'un coeur rouge dessiné à côté n'arrive pas à adoucir.

Reportage : E.Cornet, V.Gaget, D.Wolfromm, S.Guillemot, L.Lavieille

L'allégorie de la Patrie

Ce visage est un moulage d'une sculpture qui orne le pilier nord de l'Arc de triomphe. "Le départ des volontaires de 1792" aussi appelé  "La Marseillaise" est une sculpture de 12 mètres de haut réalisée par François Rude. Elle fait face aux Champs-Elysées.

Elle représente l'ensemble et la diversité du peuple français : révolutionnaires, bonapartistes et royalistes, jeunes et moins jeunes. Elle est dominée par un personnage féminin combatif et fougueux. La Victoire ailée appelle à la mobilisation les volontaires révolutionnaires pour aller défendre les frontières 

C'est une sorte d'incarnation et d'allégorie de la Patrie qui appelle les hommes à venir se joindre à elle. Au dessous, des hommes représentés à l'antique avec des cuirasses se regroupent sous sa protection.

Delphine Christophe
Directrice de la conservation du Centre des monuments nationaux

Un symbole récupéré

Paradoxe de l'histoire cette statue a été commandée par la monarchie en 1835, récupérant, à son profit un idéal révolutionnaire. Cette figure emblématique sera d'ailleurs récupérée à plusieurs reprises. Le régime de Vichy l'utilisera pour sa propagande anti bolchévique, et en 1958 certains s'appuieront sur ce symbole pour appeler au pouvoir le général De Gaulle. L'icône républicaine a souvent été détournée à des fins politiques mais c'est la première fois qu'elle est dégradée.

Par J.M.Ogier, E.Cornet

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle