L'Escadron volant de la reine en répétitions à Herment (Puy-du-Dôle)
L'Escadron volant de la reine en répétitions à Herment (Puy-du-Dôle) © France 3 / culturebox / capture d'écran

"Bach en Combrailles" rend hommage à Telemann, contemporain de Bach

Mis à jour le 10/08/2017 à 15H27, publié le 10/08/2017 à 15H25

Son oeuvre est conséquente, son nom moins connu. Georg Telemann est pourtant l'un des plus grands compositeurs allemands de l'âge baroque. Proche de Bach, il est même le parrain de l'un de ses fils. Jusqu'au 12 août, le festival "Bach en Combrailles" dans le pays auvergnat lui rend hommage. Rencontre avec l'une des têtes d'affiche, la compagnie "L'Escadron Volant de la Reine".

Pour sa 19ème édition, le festival de musique classique "Bach en Combrailles" met à l'honneur Philipp Georg Telemann, le compositeur allemand prodige. Issu d'une famille de classe moyenne, il compose son premier opéra "Sigismund" à l'âge de... 12 ans. Puis très vite, il fonde à Leipzig l'orchestre "Collegium musicum". Très actif, il multiplie alors projets et initiatives. Lorsqu'il meurt en 1767, il laisse derrière lui pas moins de 6.000 oeuvres. C'est bien à un grand nom que rend cette année hommage le festival du Pays des Combrailles. Parmi les compagnies présentes, "L'Escadron Volant de la Reine". 

Reportage France 3 Auvergne : M. Kilama / O. Martinet / D. Salmon / A. Cretin

https://videos.francetv.fr/video/NI_1053349@Culture


"L'Escadron Volant de la Reine" : rigueur et fantaisie

Menée par la soprano Eugene Lefebvre, la compagnie "L'Escadron Volant de la Reine" allie avec talent rigueur et fantaisie. A l'image de ce nom de groupe assez singulier. "Ce nom représente les dames de compagnie qui étaient recrutées par Catherine de Médicis. On s'est rendu compte qu'il alliait à la fois la rigueur de ces dames de compagnie qui étaient très organisées et en même temps un nom assez fantaisiste. Ce sont deux aspects qui nous interessent." explique la violoniste Josèphe Cottet.  

Hier soir, dans la collégiale de Herment, ils ont notamment interprété la Cantate "Mein Schicksal zeigt mir" et la "Sonate à 4 en ré min" de Georg Telemann. Depuis septembre, les huit musiciens sont en résidence dans la région, un choix du directeur artistique Vinant Morel "Les artistes en résidence qui viennent dans ce petit coin d'Auvergne sont des ambassadeurs. C'est important que le territoire résonne avec ce festival".

"Bach en Combrailles" se prolonge jusqu'au samedi 12 août. La programmation est à découvrir sur le site officiel. 

Par Coline Bastard

@Culturebox

Infos pratiques

Bach en Combrailles Jusqu'au 12 août De 5 à 35euros Site officiel du festival

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle