David Bowie en 1997
David Bowie en 1997 © PAT POPE/Shutterstock/SIPA

L'esprit de David Bowie inspire le Rhino-Jazz Festival

Mis à jour le 06/10/2017 à 17H22, publié le 06/10/2017 à 16H58

A Saint-Chamond et d'autres lieux de la Loire, la 39e édition du Rhino Jazz Festival offre trois spectacles articulés autour du répertoire de David Bowie et un saupoudrage des chansons du "Thin White Duke" dans les concerts des différents artistes participants. Une manière de montrer que la qualité des compositions de David Jones leur permet de se muer sans dommage en excellents morceaux de Jazz.

David Bowie, l'un des plus grands noms disparus au cours de cette terrible année que fut 2016 dans le monde de la création artistique. Décédé le 10 janvier, deux jours après son 69e anniversaire, l'élégant rocker laisse une oeuvre immense, depuis les brillantes créations glam des débuts jusqu'aux crépusculaires albums de la fin. Les organisateurs du Rhino Jazz Festival, à Saint-Chamond et dans d'autres sites ligériens, ont décidé de placer leur édition 2017, la 39e, sous l'étoile de celui qui est entré dans l'histoire de la musique sous le surnom de Thin White Duke.

Les spectateurs auront l'occasion de découvrir trois créations mondiales autour de son oeuvre. Elles seront signées de trois groupes : Impérial Quartet, Possible(s) Quartet, et The Band from David Bowie’s Blackstar. La présence de cette dernière formation est tout à fait exceptionnelle. Elle est en effet composée des musiciens qui entouraient Bowie pour l'enregistrement de Blackstar, son ultime album, publié deux jours avant sa disparition. Daniel Yvinec signe la direction artistique des trois créations.

Reportage : France 3 Loire A. Laurent / V. Diguat / P. Gagnaire

https://videos.francetv.fr/video/NI_1093287@Culture

Mais l'influence de David Bowie débordera de ces trois créations puisque plusierus artistes ont accepté d'inclure leur propre interprétation de quelques-uns des plus célèbres morceaux composés par Bowie. 

Le Rhino Jazz affiche chaque année une cinquantaine de concerts que ce soirt à Saint-Chamond, à Firminy, Saint-Etoienne et même hors du département de la Loire jusqu'à Lyon. Et même si David n'a rien à voir avec Lester, son célèbre homonyme trompettiste de jazz, il faut se rappeler que lorsque l'Anglais s'appelait encore David Jones, il jouait du saxophone !  

Par Jean-Francois Lixon

@Culturebox

Infos pratiques

Rhino Jazz Festival Château du Jarez 11 rue Benoît Oriol 42400 Saint-Chamond

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle