Des livres pour les passionné(e)s de mode à poser au pied du sapin

Mis à jour le 06/12/2018 à 9H29, publié le 05/12/2018 à 10H55

Séance de travail, analyse d'un phénomène de société voire guide de conseils… la mode se dévoile sous toutes ses coutures au travers d'ouvrages - cette année beaucoup sont volumineux - le plus souvent richement illustrés. Culturebox vous propose une sélection, parmi les meilleurs titres parus depuis la rentrée, pour mieux comprendre la mode. Suivez le guide.


En 1969, le jeune japonais Kenzo Takada crée la marque Jungle Jap et révolutionne le milieu de la mode en proposant des collections qui se moquent des conventions de la haute couture. Empruntant tout autant à la mode parisienne qu’aux kimonos traditionnels japonais, mêlant avec audace couleurs et imprimés, coupes et matières, il développe un style unique : le style Kenzo. Avec des documents d’époque dont des inédits (photographies, lettres manuscrites, photos de défilés) et aussi fait rare plus de 300 dessins et croquis de mode issus de sa collection privée, ce livre retrace 40 ans de création. Au fil des pages, superbement illustrées, l’auteure, amie intime de longue date, dévoile la carrière du styliste, soulignant l’évolution d’une griffe devenue culte (colorée, ethnique, nomade) et l’extravagance des défilés. Dans un reportage photographique jamais publié consacré à la création d’une robe de mariée, Kazuko Masui révèle des moments plus intimes, quand l’homme, élégant, courtois, festif - mais pas mondain -, se retrouve dans l’atelier face à une toile, un tissu, un ruban, un cahier de croquis, un mannequin à revêtir…Cerise sur le gâteau, une lettre touchante de Kenzo, à son arrivée à Paris, écrite à sa maman. 
Kenzo Takada de Kazuko Masui et Chihiro Masui. Les Editions du Chêne. 49,90 euros.
1 / 9 Kenzo Takada, 40 ans de créations joyeuses et colorées

En 1969, le jeune japonais Kenzo Takada crée la marque Jungle Jap et révolutionne le milieu de la mode en proposant des collections qui se moquent des conventions de la haute couture. Empruntant tout autant à la mode parisienne qu’aux kimonos traditionnels japonais, mêlant avec audace couleurs et imprimés, coupes et matières, il développe un style unique : le style Kenzo. Avec des documents d’époque dont des inédits (photographies, lettres manuscrites, photos de défilés) et aussi fait rare plus de 300 dessins et croquis de mode issus de sa collection privée, ce livre retrace 40 ans de création. Au fil des pages, superbement illustrées, l’auteure, amie intime de longue date, dévoile la carrière du styliste, soulignant l’évolution d’une griffe devenue culte (colorée, ethnique, nomade) et l’extravagance des défilés. Dans un reportage photographique jamais publié consacré à la création d’une robe de mariée, Kazuko Masui révèle des moments plus intimes, quand l’homme, élégant, courtois, festif - mais pas mondain -, se retrouve dans l’atelier face à une toile, un tissu, un ruban, un cahier de croquis, un mannequin à revêtir…Cerise sur le gâteau, une lettre touchante de Kenzo, à son arrivée à Paris, écrite à sa maman. Kenzo Takada de Kazuko Masui et Chihiro Masui. Les Editions du Chêne. 49,90 euros.

© KENZO ARCHIVES POUR LES CROQUIS. COURTESY OF LES EDITIONS DU CHÊNE
Ce livre pop-up, inspiré des dessins des carrés de soie Hermès, sort de l'ordinaire. Peu de textes, pas de photographies mais à la place 12 pages animées en papier qui explorent l’inépuisable richesse des carrés de soie de cette marque de luxe. Les pages de ces ouvrages, généralement destiné aux enfants, contiennent des mécanismes développant en volume ou en mouvement certains de leurs éléments. Chaque page est une découverte : voici un zébre avec des ailes, un labyrinthe dans les nuages, une plongée dans les calanques de Cassis ou encore Buffalo Bill sur son cheval qui part à la conquéte de l'Ouest.... Il révèle de manière inédite son volume, sa fantaisie, son sens du détail et sa poésie. Le livre s’ouvre sur une préface de Pierre-Alexis Dumas, directeur artistique d’Hermès, qui évoque sa relation personnelle avec le carré de soie créé en 1937 par son grand-père, Robert Dumas : "L’imagination s’envole en même temps que le dessin se révèle. Une histoire se déploie peu à peu et nous fait traverser la frontière qui sépare le réel de la fiction. C’est un voyage, une illusion, un jeu, un rêve !". Une touche de poésie bienvenue. 
Hermès pop-up. Textes de Stéphane Foenkinos. Actes Sud | Hermès. 29 euros.
2 / 9 Quand le fameux carré de soie Hermès se réinvente en papier

Ce livre pop-up, inspiré des dessins des carrés de soie Hermès, sort de l'ordinaire. Peu de textes, pas de photographies mais à la place 12 pages animées en papier qui explorent l’inépuisable richesse des carrés de soie de cette marque de luxe. Les pages de ces ouvrages, généralement destiné aux enfants, contiennent des mécanismes développant en volume ou en mouvement certains de leurs éléments. Chaque page est une découverte : voici un zébre avec des ailes, un labyrinthe dans les nuages, une plongée dans les calanques de Cassis ou encore Buffalo Bill sur son cheval qui part à la conquéte de l'Ouest.... Il révèle de manière inédite son volume, sa fantaisie, son sens du détail et sa poésie. Le livre s’ouvre sur une préface de Pierre-Alexis Dumas, directeur artistique d’Hermès, qui évoque sa relation personnelle avec le carré de soie créé en 1937 par son grand-père, Robert Dumas : "L’imagination s’envole en même temps que le dessin se révèle. Une histoire se déploie peu à peu et nous fait traverser la frontière qui sépare le réel de la fiction. C’est un voyage, une illusion, un jeu, un rêve !". Une touche de poésie bienvenue. Hermès pop-up. Textes de Stéphane Foenkinos. Actes Sud | Hermès. 29 euros.

© DESSIN DU CARRÉ HERMÈS ZEBRA PEGASUS, ALICE SHIRLEY, 2014 - DROITS RÉSERVÉS
En novembre 2017 disparaissait le couturier franco-tunisien. Un an plus tard, une librairie s’est installée dans sa maison parisienne. L’occasion d’y trouver des livres rares et certainement cet ouvrage, conçu par Azzedine Alaïa et qui lui tenait à cœur. Il raconte l’histoire du temps et de l’amitié entre trois hommes qui s’estimaient. L’amitié entre Azzedine Alaïa, Bruce Weber et Joe McKenna remonte au début des années 80 ; il en est de même des anecdotes et photographies qui se trouvent dans ce livre. Cette collection d’images constitue un hommage à Azzedine Alaïa fait par ces amis, dont il était très proche. Ils ont travaillé ensemble sur des projets à travers le monde entier, dans les coulisses des défilés à Paris, autour de la table de la cuisine de la maison Alaïa ou sur une plage en Californie. Les liens d’amitié et d’admirations mutuelles entre ces trois hommes se sont approfondis au fil des années. Certaines de ces images apparaissaient déjà dans l’ouvrage édité par Steidl en 1998, d’autres sont apparues dans des publications ultérieures ; certaines enfin, découvertes récemment, sont restées à ce jour inédites. C'est une facette de la vie d'Alaïa inédite. 
Azzedine, Bruce, Joe. Vêtements Azzedine Alaïa. Photographies Bruce Weber. Réalisation Joe McKenna. Édité par l’Association Azzedine Alaïa. Edition Association Azzedine Alaïa. 50 euros. 
3 / 9 Azzedine, Bruce, Joe. Vêtements Azzedine Alaïa : un livre hommage à l’amitié

En novembre 2017 disparaissait le couturier franco-tunisien. Un an plus tard, une librairie s’est installée dans sa maison parisienne. L’occasion d’y trouver des livres rares et certainement cet ouvrage, conçu par Azzedine Alaïa et qui lui tenait à cœur. Il raconte l’histoire du temps et de l’amitié entre trois hommes qui s’estimaient. L’amitié entre Azzedine Alaïa, Bruce Weber et Joe McKenna remonte au début des années 80 ; il en est de même des anecdotes et photographies qui se trouvent dans ce livre. Cette collection d’images constitue un hommage à Azzedine Alaïa fait par ces amis, dont il était très proche. Ils ont travaillé ensemble sur des projets à travers le monde entier, dans les coulisses des défilés à Paris, autour de la table de la cuisine de la maison Alaïa ou sur une plage en Californie. Les liens d’amitié et d’admirations mutuelles entre ces trois hommes se sont approfondis au fil des années. Certaines de ces images apparaissaient déjà dans l’ouvrage édité par Steidl en 1998, d’autres sont apparues dans des publications ultérieures ; certaines enfin, découvertes récemment, sont restées à ce jour inédites. C'est une facette de la vie d'Alaïa inédite. Azzedine, Bruce, Joe. Vêtements Azzedine Alaïa. Photographies Bruce Weber. Réalisation Joe McKenna. Édité par l’Association Azzedine Alaïa. Edition Association Azzedine Alaïa. 50 euros. 

© COURTESY OF ASSOCIATION AZZEDINE ALAÏA @BRUCE WEBER
Les émissions de relooking qui se multiplient à la télé associent la mode au divertissement négligeant l’influence que peuvent avoir nos tenues dans notre vie personnelle et professionnelle. Colorimétrie, morphologie... comment mettre sa silhouette en valeur tout en correspondant à son poste, à son caractère et à son ambition ? Le cabinet IMIS, dirigé par Tatiana Haen, montre ici des situations concrètes : s’habiller pour un entretien d’embauche, pour une prise de parole en public ou pour le quotidien professionnel ? La coach souligne : "dans le milieu professionnel, le look que l’on choisit d’adopter doit véhiculer notre point de vue et nos valeurs mais aussi nos aspirations de carrière !". La première partie qui aborde les couleurs, la coupe, le style et les accessoires est riche en illustrations. La seconde partie est constituée de fiches pratiques pour un look gagnant dans des situations précises : le quotidien professionnel, une demande d'augmentation ou de promotion, une prise de parole en public, un entretien d’embauche… Ce livre est émaillé d'anecdotes sur les puissants de ce monde : comment Madeleine Albright utilisait ses broches dans ses pourparlers… Comment les sacs de Margaret Thatcher ont marqué l’histoire de la Grande-Bretagne, quels sont l’impact de vêtements tels que les chaussettes rouges de François Fillon ou la robe à fleurs de Cécile Duflot… Un moyen de donner un coup de fouet à votre garde-robe pour 2019.  
Le Power Dressing, un livre pour trouver le look à la hauteur de son ambition de Tatiana Haen. Edition Kiwi. 20 euros.
4 / 9 Le Power Dressing, un livre pour trouver le look à la hauteur de son ambition

Les émissions de relooking qui se multiplient à la télé associent la mode au divertissement négligeant l’influence que peuvent avoir nos tenues dans notre vie personnelle et professionnelle. Colorimétrie, morphologie... comment mettre sa silhouette en valeur tout en correspondant à son poste, à son caractère et à son ambition ? Le cabinet IMIS, dirigé par Tatiana Haen, montre ici des situations concrètes : s’habiller pour un entretien d’embauche, pour une prise de parole en public ou pour le quotidien professionnel ? La coach souligne : "dans le milieu professionnel, le look que l’on choisit d’adopter doit véhiculer notre point de vue et nos valeurs mais aussi nos aspirations de carrière !". La première partie qui aborde les couleurs, la coupe, le style et les accessoires est riche en illustrations. La seconde partie est constituée de fiches pratiques pour un look gagnant dans des situations précises : le quotidien professionnel, une demande d'augmentation ou de promotion, une prise de parole en public, un entretien d’embauche… Ce livre est émaillé d'anecdotes sur les puissants de ce monde : comment Madeleine Albright utilisait ses broches dans ses pourparlers… Comment les sacs de Margaret Thatcher ont marqué l’histoire de la Grande-Bretagne, quels sont l’impact de vêtements tels que les chaussettes rouges de François Fillon ou la robe à fleurs de Cécile Duflot… Un moyen de donner un coup de fouet à votre garde-robe pour 2019.  Le Power Dressing, un livre pour trouver le look à la hauteur de son ambition de Tatiana Haen. Edition Kiwi. 20 euros.

© SHUTTERSTOCK POUR LA PHOTO DE MICHELLE OBAMA
Pour la première fois, voici au travers de 600 photographies prises par Karl Lagerfeld de 1987 jusqu’à nos jours les campagnes publicitaires de Chanel haute couture et prêt-à-porter. À la tête de la direction artistique de la maison Chanel depuis 1983, le couturier allemand a commencé à photographier ses propres collections dès 1987. Destinées à la presse ou à la publicité, ces images mettent en scène la collection à venir. Le couturier-photographe sculpte la lumière pour sublimer toujours davantage les collections. Son esthétique, fondée sur de forts contrastes et un choix de personnalités envoûtantes, assure modernité et immortalité à cette maison. Ce livre propose une immersion dans deux des multiples facettes de l’artiste : le créateur de mode et le photographe.
Chanel. Les campagnes photographiques de Karl Lagerfeld. Préface de Patrick Mauriès. Editions de La Martinière. 69 euros
5 / 9 Focus sur les campagnes photographiques de Karl Lagerfeld chez Chanel

Pour la première fois, voici au travers de 600 photographies prises par Karl Lagerfeld de 1987 jusqu’à nos jours les campagnes publicitaires de Chanel haute couture et prêt-à-porter. À la tête de la direction artistique de la maison Chanel depuis 1983, le couturier allemand a commencé à photographier ses propres collections dès 1987. Destinées à la presse ou à la publicité, ces images mettent en scène la collection à venir. Le couturier-photographe sculpte la lumière pour sublimer toujours davantage les collections. Son esthétique, fondée sur de forts contrastes et un choix de personnalités envoûtantes, assure modernité et immortalité à cette maison. Ce livre propose une immersion dans deux des multiples facettes de l’artiste : le créateur de mode et le photographe.Chanel. Les campagnes photographiques de Karl Lagerfeld. Préface de Patrick Mauriès. Editions de La Martinière. 69 euros

© KARL LAGERFELD@CHANEL, PRÊT-À-PORTER PRINTEMPS-ÉTÉ 2016
C’est la première anthologie des collections de prêt-à-porter Louis Vuitton, de 1998 à nos jours. Retour en 1.350 images de défilés sur cette maison fondée en 1854 qui a lancé sa première collection de prêt-à-porter en 1998, puis par la suite des collaborations avec des artistes internationaux tels que Takashi Murakami, Richard Prince et Stephen Sprouse. Ce livre réunit pour la première fois l’intégralité des collections conçues par son premier directeur artistique Marc Jacobs (de 1998 à 2013), puis par Nicolas Ghesquière, aujourd’hui directeur artistique des collections femme. Chaque collection est présentée par un texte de Louise Rytter et illustrée des looks iconiques vus de face et de dos avec des focus sur les accessoires ou sur des détails de la silhouette. Un gros pavé qui retrace 20 ans de mode féminine. Un cadeau à offrir aux passionné(e)s de cette maison de luxe. 
Louis Vuitton Défilés. Un livre de Louise Rytter avec une introduction de Jo Ellison. Editions de La Martinière. 59 euros.
6 / 9 Louis Vuitton en 1.350 pages consacrées uniquement aux défilés

C’est la première anthologie des collections de prêt-à-porter Louis Vuitton, de 1998 à nos jours. Retour en 1.350 images de défilés sur cette maison fondée en 1854 qui a lancé sa première collection de prêt-à-porter en 1998, puis par la suite des collaborations avec des artistes internationaux tels que Takashi Murakami, Richard Prince et Stephen Sprouse. Ce livre réunit pour la première fois l’intégralité des collections conçues par son premier directeur artistique Marc Jacobs (de 1998 à 2013), puis par Nicolas Ghesquière, aujourd’hui directeur artistique des collections femme. Chaque collection est présentée par un texte de Louise Rytter et illustrée des looks iconiques vus de face et de dos avec des focus sur les accessoires ou sur des détails de la silhouette. Un gros pavé qui retrace 20 ans de mode féminine. Un cadeau à offrir aux passionné(e)s de cette maison de luxe. Louis Vuitton Défilés. Un livre de Louise Rytter avec une introduction de Jo Ellison. Editions de La Martinière. 59 euros.

© COURTESY OF LOUIS VUITTON, PRÊT-À-PORTER AUTOMNE-HIVER 2012-13
Denis Bruna et Chloé Demey, les auteurs de cet ouvrage volumineux servi par une iconographie de 400 images, propose une histoire de la mode sur la longue durée, de 1.330 aux années 2000, considérée depuis la France mais ouverte aux apports des pays étrangers. Il n’est pas ici question uniquement du vêtement féminin mais de celui des hommes et des enfants… et même parfois des animaux ! La mode est envisagée dans son contexte historique, sociologique et économique. Les usages, les modes de vie, les matériaux, les savoir-faire jettent un éclairage au-delà de l’histoire. Les auteurs ne se limitent pas aux vêtements des élites et confrontent les habits de cour ou de la bourgeoisie à ceux du peuple, de même qu’ils ne s’intéressent pas uniquement à la mode des podiums mais à celle de la rue. Ils se font aussi l’écho des anti-modes et des mouvements marginaux. C'est ainsi qu'on apprend que la mode du noir qui remonte à 1.300 était la couleur du sérieux, de l'autorité et de la morale ;  qu'au 17e siècle, la robe était portée par les petits garçons et les filles ; que la mode XXL que nous connaissons aujourd'hui a eu son heure de gloire avec les Zazous dans les années 40. Une bible que les passionné(es) dévoreront. 
Histoire des modes et du vêtement. Du Moyen Âge au XXIe siècle. Sous la direction de Denis Bruna et Chloé Demey. Edition Textuel. 55 euros
7 / 9 Histoire des modes et du vêtement de 1.330 aux années 2000

Denis Bruna et Chloé Demey, les auteurs de cet ouvrage volumineux servi par une iconographie de 400 images, propose une histoire de la mode sur la longue durée, de 1.330 aux années 2000, considérée depuis la France mais ouverte aux apports des pays étrangers. Il n’est pas ici question uniquement du vêtement féminin mais de celui des hommes et des enfants… et même parfois des animaux ! La mode est envisagée dans son contexte historique, sociologique et économique. Les usages, les modes de vie, les matériaux, les savoir-faire jettent un éclairage au-delà de l’histoire. Les auteurs ne se limitent pas aux vêtements des élites et confrontent les habits de cour ou de la bourgeoisie à ceux du peuple, de même qu’ils ne s’intéressent pas uniquement à la mode des podiums mais à celle de la rue. Ils se font aussi l’écho des anti-modes et des mouvements marginaux. C'est ainsi qu'on apprend que la mode du noir qui remonte à 1.300 était la couleur du sérieux, de l'autorité et de la morale ;  qu'au 17e siècle, la robe était portée par les petits garçons et les filles ; que la mode XXL que nous connaissons aujourd'hui a eu son heure de gloire avec les Zazous dans les années 40. Une bible que les passionné(es) dévoreront. Histoire des modes et du vêtement. Du Moyen Âge au XXIe siècle. Sous la direction de Denis Bruna et Chloé Demey. Edition Textuel. 55 euros

© EDITIONS TEXTUEL POUR LA COUVERTURE. MODÈLES DE TISSUS ET MOTIFS POUR CHEMISES D'HOMME EXTRAITS D'UN CATALOGUE DES GRANDS MAGASINS DU LOUVRE @PARIS, MAD, JEAN THOLANCE
Après l’exposition Vendôrama début 2018 pour célébrer son 160e anniversaire, la Maison Boucheron dévoile aujourd'hui ses coulisses. Découvrez au fil d’images d’archives, de dessins et de bijoux, les sources d’inspiration, l’histoire de son fondateur Frédéric Boucheron depuis 1858 et les singularités esthétiques du premier joaillier installé place Vendôme. Ses plus belles créations sont présentées ici dans un livre moins classique qu'il n'y parait. Entre les pages se glissent des encarts : l’histoire du fondateur est racontée dans un insert imprimé sur papier bible ; un portfolio photographique sur papier glacé propose une immersion au coeur des pierres rares ; un insert sur papier offset présente un choix des plus beaux dessins d’hier et aujourd’hui ; sans oublier un chapitre consacré aux secrets d’atelier…Un très bel ouvrage, grand format, très richement illustrée de photos en noir & blanc mais aussi en couleurs. 
Boucheron. Joaillier libre. Textes : Anita Coppet. Editions de La Martinière. 65 euros.
8 / 9 Dans les coulisses du joaillier Boucheron

Après l’exposition Vendôrama début 2018 pour célébrer son 160e anniversaire, la Maison Boucheron dévoile aujourd'hui ses coulisses. Découvrez au fil d’images d’archives, de dessins et de bijoux, les sources d’inspiration, l’histoire de son fondateur Frédéric Boucheron depuis 1858 et les singularités esthétiques du premier joaillier installé place Vendôme. Ses plus belles créations sont présentées ici dans un livre moins classique qu'il n'y parait. Entre les pages se glissent des encarts : l’histoire du fondateur est racontée dans un insert imprimé sur papier bible ; un portfolio photographique sur papier glacé propose une immersion au coeur des pierres rares ; un insert sur papier offset présente un choix des plus beaux dessins d’hier et aujourd’hui ; sans oublier un chapitre consacré aux secrets d’atelier…Un très bel ouvrage, grand format, très richement illustrée de photos en noir & blanc mais aussi en couleurs. Boucheron. Joaillier libre. Textes : Anita Coppet. Editions de La Martinière. 65 euros.

© COURTESY OF BOUCHERON
Assouline présente un troisième coffret Chaumet composé de 3 ouvrages. Depuis sa création en 1780, Chaumet perpétue une tradition faite d’excellence technique, d’innovation et de raffinement. L'ouvrage "Les Mondes de Chaumet" (par Bérénice Geoffroy-Schneiter) lève le voile sur les sources d’inspiration de la maison : ces cultures lointaines et artistiques, des confins de l’Asie aux vastes étendues de l’Afrique et de la Russie. Le livre "Joyaux des Couronnes" (par Sophie Motsch) raconte les liens unissant depuis toujours le joaillier aux familles régnantes d’Europe et d’ailleurs, scellés par des commandes de regalia (ndlr : objets symboliques de la royauté) et des parures majestueuses. Ces joyaux, transmis de génération en génération sont encore portés lors des grandes occasions officielles ou conservés et exposés dans les musées. Enfin "Figures de Style" (par Julie Verlaine) célèbre les femmes de caractère, ces personnalités fidèles à cette maison, qui ont marqué leur époque. 
Chaumet : "Les Mondes de Chaumet" par Bérénice Geoffroy-Schneiter, "Joyaux des couronnes" par Sophie Motsch, "Figures de Style" par Julie Verlaine. Edition Assouline, collection Mémoire. 75 euros.
9 / 9 Chaumet, 3 ouvrages pour découvrir d'autres facettes du joaillier

Assouline présente un troisième coffret Chaumet composé de 3 ouvrages. Depuis sa création en 1780, Chaumet perpétue une tradition faite d’excellence technique, d’innovation et de raffinement. L'ouvrage "Les Mondes de Chaumet" (par Bérénice Geoffroy-Schneiter) lève le voile sur les sources d’inspiration de la maison : ces cultures lointaines et artistiques, des confins de l’Asie aux vastes étendues de l’Afrique et de la Russie. Le livre "Joyaux des Couronnes" (par Sophie Motsch) raconte les liens unissant depuis toujours le joaillier aux familles régnantes d’Europe et d’ailleurs, scellés par des commandes de regalia (ndlr : objets symboliques de la royauté) et des parures majestueuses. Ces joyaux, transmis de génération en génération sont encore portés lors des grandes occasions officielles ou conservés et exposés dans les musées. Enfin "Figures de Style" (par Julie Verlaine) célèbre les femmes de caractère, ces personnalités fidèles à cette maison, qui ont marqué leur époque. Chaumet : "Les Mondes de Chaumet" par Bérénice Geoffroy-Schneiter, "Joyaux des couronnes" par Sophie Motsch, "Figures de Style" par Julie Verlaine. Edition Assouline, collection Mémoire. 75 euros.

© COURTESY OF ASSOULINE @ LA BALLERINE ANNA PAVLOVA PORTANT UNE COIFFE KOKOCHNIK, VERS 1911-1912 ; COLLIER TRANSFORMABLE PROMENADES IMPÉRIALES EN OR BLANC ET OR ROSE, SAPHIRS PADPARADSCHA ET DIAMANTS, COLLECTION LES MONDES DE CHAUMET, 2018.
<span>Par</span> Corinne Jeammet

Par Corinne Jeammet

@CocoJeammet

Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle