De ZZ Top à Gainsbourg 10 000 trésors de Radio France sont à vendre
De ZZ Top à Gainsbourg 10 000 trésors de Radio France sont à vendre

Radio France vend aux enchères 10 000 vinyles de sa collection samedi

Mis à jour le 21/09/2017 à 18H31, publié le 21/09/2017 à 18H14

C'est un véritable trésor musical dont Radio France a décidé de se défaire en mettant en vente samedi 10 000 vinyles. Comme l'an dernier, Il y en aura pour tous les goûts musicaux : classique, jazz, rock, chanson française. Des disques gardés dans un endroit secret. Une équipe de France 3 Paris-Île-de-France a été autorisée à pénétrer dans ce sanctuaire, accompagnée de Bertrand Dicale.

Pendant longtemps Radio France a conservé ses disques au sein de la Maison de la Radio à Paris. Puis, faute de place, il a fallu déménager l'immense discothèque dans un endroit tenu secret en région parisienne. 

Des rayonnages à perte de vue sur lesquels sont classés 450 000 vinyles. La mémoire musicale de Radio-France est phénoménale. C'est Isabelle Canno qui est en charge des trésors de la discothèque maison : "C'est ici que sont entreposées toutes les collections de disques mais aussi des ouvrages et des revues de la bibliothèque centrale et de la bibliothèque musicale de Radio France. Il y a aussi une très belle collection de partitions".

Reportage France 3 Paris Île-de-France : S. Larrouy / O. Badin / P. Guennegan / A. Le Luhern

https://videos.francetv.fr/video/NI_1081519@Culture

En vendant 10 000 vinyles Radio France va t'elle perdre une partie de sa mémoire? Isabelle Canno se veut rassurante : "On ne se sépare pas complètement de notre collection mais de doublons ou triplons car à une certaine époque il n'était pas rare que nous ayons jusqu'à 12 exemplaires d'un vinyle. On garde évidemment un exemplaire d'archives". La vente correspond à la nécessité de faire de la place pour des documents à venir.

"La Javanaise" de Gainsbourg ? "Un bide"

Bertrand Dicale est LE journaliste musical de Radio France. Il pose sur une platine "La Javanaise" de Gainsbourg : "Ce qui est intéressant dans une vente comme celle-là c'est qu'on peut trouver des disques qui n'ont pas été du tout des succès... comme "la Javanaise". Aujourd'hui Gainsbourg c'est le classique absolu. A l'époque c'est un vrai "bide". Il s'en vend quelques centaines d'exemplaires. A l'époque "La Javanaise" personne ne l'entend, personne ne la remarque; personne ne constate que cette chanson est magnifique"

La vente va attirer des collectionneurs qui veulent avoir Le disque rare. Des collectionneurs en quête de souvenirs.

Quand on a entendu pour la première fois un disque de rock parce que c'est chez Lenoir
Quand on a découvert un disque de jazz sur FIP. Quand on a découvert quelque chose sur France Culture ou France Musique, ce qui est extraordinaire c'est de se dire que c'est ce dique là

Bertrand Dicale

Le journaliste musical est intarissable quand il s'agit d'évoquer ces disques-mémoire. "Au dos de la pochette des '400 coups' de Truffaut il y a ce que l'on appelait à l'époque une préface. Elle est signée Cocteau qui écrit : "Mon très cher Truffaut..." Comme le dit joliment Bertrand Dicale, la vente de samedi ce sera comme ouvrir un bac à jouets. "On donne la possiblité de voir un petit moment, un petit objet de vie de la radio".

L'an dernier, la même opération avait rapporté 150 000 euros, qui ont permis de moderniser les équipements de Radio France. 313 lots ont été constitués avec une mise à prix allant de 50 à 1000 euros.

Dès demain de 14h à 18h et samedi de 10hà 12h il sera possible de voir et d'écouter les diques mis en vente. La vente a lieu samedi 23 septembre, à partir de 14 heures, studio 104, 116, avenue du Président-Kennedy, 
Paris (XVIe). Catalogue disponible et enregistrement préalable des enchérisseurs sur art-richelieu.fr 

Par Jean-Michel Ogier

@Culturebox

Rédacteur en chef adjoint de Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle