La victoire d'Israël avec la chanteuse Netta Barzilai fait débat pour la prochaine édition de l'Eurovision : une pétition signée par 8 000 signataires appelle au boycott.
La victoire d'Israël avec la chanteuse Netta Barzilai fait débat pour la prochaine édition de l'Eurovision : une pétition signée par 8 000 signataires appelle au boycott. © JÖRG CARSTENSEN / DPA

Eurovision 2019 en Israël : un appel au boycott recueille 8.000 signatures

Publié le 15/05/2018 à 20H07

Une pétition appelant la télévision publique islandaise RUV à boycotter le concours Eurovision 2019 en Israël a recueilli 8.000 signatures après la mort de dizaines de Palestiniens tués par des tirs israéliens.

La pétition mise en ligne sur le site Change.org par un citoyen islandais espère rassembler 30.000 noms en une semaine. "Tout est à l'étude" à ce stade, a sobrement commenté un responsable de la télévision publique islandaise RUV. Pall Óskar Hjálmtýsson, un ancien candidat islandais, s'est associé à l'initiative sur sa page Facebook où il a dénoncé "les nations qui violent le droit international et les droits de l'Homme".

Victoire éclipsée par des violences à Gaza

La finale de l'Eurovision 2019 aura lieu en Israël puisque la candidate Netta Barzilai a remporté le concours cette année à Lisbonne avec la chanson "Toy", inspirée par l'esprit de la campagne #MeToo. Mais sa victoire a été rapidement éclipsée par les violences qui ont éclaté à Gaza à la suite de l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem lundi 14 mai. Près de 60 Palestiniens, dont des enfants, ont été tués par les tirs des soldats israéliens près de la frontière avec Israël, selon le dernier bilan des autorités gazaouies.

Par Culturebox (avec AFP)

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle