Le chanteur Dominique A livre ces jours-ci son nouvel album, "Toute Latitude"
Le chanteur Dominique A livre ces jours-ci son nouvel album, "Toute Latitude" © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Dominique A revient avec "Toute latitude" : album électro, écolo, épuré

Mis à jour le 12/03/2018 à 15H25, publié le 09/03/2018 à 10H10

Dominique A sort aujourd'hui "Toute Latitude", un nouvel album rock, électro et électrique qui rime avec innocence de l'enfance et beauté des paysages. Tel un film en deux parties, le chanteur dévoile en ce printemps une première étape du travail, la suite sera à découvrir à l'automne avec "La Fragilité". Mais avant, il y aura la Philharmonie de Paris, la tournée et les festivals de l'été.  

On vous avait prévenu, 2018 est l'année Dominique A. Après la publication d'un mini film composé par quatre titres de son nouvel album, le chanteur dévoile aujourd'hui l'intégralité de "Toute Latitude". Dépassée la dynamique tubesque du titre éponyme, "Toute Latitude" est un opus puissant et sobre qui suscite l'addiction immédiate. A savourer très prochainement sur scène. 

Trois ans après le très orchestral "Eleor", Dominique A revient aux fondamentaux. La nature et l'enfance. Impeccable musicalement, "Toute Latitude", marque le retour de la boite à musique (la Tanzbär), chère au passé new-wave du chanteur et s'enrichit de deux batteries. C'est rythmé, électro, électrique, c'est chanté mais aussi parlé, c'est direct d'un bout à l'autre sans ennui, tel un film avec douze plan-séquences au montage très serré. 

Reportage : D. Leroy / T. Poirier / N. Lambert / S. Herel

https://videos.francetv.fr/video/NI_1199993@Culture


Conscience écologique

"Cycle" ouvre ce nouvel opus et prédit avec optimisme le renouveau. "Quelle trajectoire pour un même geste et quel écho pour les mêmes mots, du début jusqu'à mi-chemin", interroge le chanteur comme si chacun pouvait un jour commencer une seconde vie. La suite de l'album nous en dit un peu plus sur ce nouveau printemps à inventer.

Les éléments reviennent en boucle dans ce douzième album du chanteur nantais. Les saisons qui passent, les animaux, la forêt, le soleil et le sable sont omniprésents tout au long des morceaux. Dominique A ne lâche rien, tout en douceur et de sa voix parfaite, il égrène simplement les faits. « Se décentrer » que l'on a découvert dans le clip dénonce l'urbanisation à outrance, et pose le problème de la place de l’homme sur terre, de la conscience écologique. 

Comme il est désormais admis que la Terre n’est pas au centre de l’univers
Il serait bon de reconnaître que l’Homme n’est pas au centre de la Terre

Avec "La mort d'un oiseau", l'artiste nous laisse sans voix. Le titre à la rythmique très soutenue sature les basses et s'écoute comme un thriller. La boîte à rythme, puissante et haletante suit le récit tragique d'un volatile. Le narrateur pose ses mots et ses émotions sans détour. C'est cru comme la mort. Une histoire pourtant "banale" qui fait écho à un geste enfantin naturellement écolo. C'est simplement dit, c'est authentique, c'est concernant et bouleversant. C'est aussi troublant que "Le courage des oiseaux" sorti 25 ans auparavant.

La mort d'un oiseau,
Ça n'est jamais rien
Quand on tient la mort
Au creux de ses mains

© DR © DR

Souvenirs d'enfance

Ponctué de titres entrainants et puissants, "Aujourd'hui n'existe plus", "Lorsque nous vivions ensemble", ou les très mélodieux "Toute Latitude" et "Désert d'Hiver", ce nouveau disque nous parle aussi d'un temps révolu que Dominique A ranime avec élégance. Il convoque le souvenir, un peu glauque mais certainement déformé, d'une visite dans un "Corps de ferme à l'abandon". Le chanteur nous embarque même au bord de la mer avec les "Enfants de la plage", et nous renvoie quelques années en arrière avec sa superbe reprise des "Enfants du Pirée" de Dalida. (En 2001 sur l'album Auguri)

La finesse de Dominique A est de raconter une multitude d'histoires différentes avec des mots simples et d'y glisser quelques touches de poésie. Ses fans ne s'y trompent pas, depuis 25 ans la belle intelligence d'écriture du grand A réside dans cette modestie du verbe.

"Le Reflet" referme doucement le livre animé et sonore et donne quelques indices sur la prochaine pierre lancée par l'artiste. "La Fragilité" est prévue pour octobre 2018 et son auteur nous la promet acoustique et en solo.

La tournée de "Toute Latitude" débute à La Rochelle le 24 mars 2018, la Philharmonie de Paris consacre un week-end au chanteur les 14 et 15 avril, les festivals d'été seront suivis de la sortie du deuxième album à l'automne 2018.

Par Odile Morain

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle