Dr Friedrich Wille
Dr Friedrich Wille © Courtesy of FreyWille

Mes goûts et mes couleurs : la passion de l'émail du créateur de FreyWille

Mis à jour le 02/12/2018 à 17H16, publié le 01/12/2018 à 15H18

La maison FreyWille, installée à Vienne en Autriche depuis 1951, est spécialisée dans la création de bijoux d’art en émail précieux. Le Dr. Friedrich Wille, propriétaire et PDG de la griffre, perpétue ce savoir-faire artisanal. Rencontre avec un orfèvre émailleur passionné par l'univers artistique et dont la nouvelle collection célèbre l’œuvre de l’artiste peintre Vincent Van Gogh.

5 questions à Dr. Friedrich Wille :

Quelle est la pièce préférée de votre dernière collection ? 

Le bracelet Donna de la nouvelle collection "Eternité" de FreyWille. C'est un hommage au peintre Vincent van Gogh et à son célèbre tableau "Nuit étoilée", qui nous invite à rêver d’un autre monde, infini et modeste... nous qui sommes petits et insignificants comparé à l’infini de l’univers.

Bracelet Donna Eternité Freywille © Courtesy of FREYWILLE Bracelet Donna Eternité Freywille © Courtesy of FREYWILLE

Quel couturier/créateur vous a marqué au cours de votre carrière ?
Patrick Guerrand-Hermès, un homme qui a sû comment gérer une entreprise de famille sans oublier de vivre et de respecter le monde. J’ai eu l’occasion de le rencontrer plusieurs fois et j’ai beaucoup appris de cet un homme impressionnant (Ndlr : une coopération pendant 30 ans avec la maison Hermès a contribué à la notoriété de la marque FreyWille en France). Je citerai aussi Yves Saint-Laurent, un couturier sensible et magnifique. Dans ses collections, Yves Saint Laurent a, comme FreyWille, rendu hommage à de nombreux peintres comme van Gogh, Matisse ou Picasso. Un révolutionaire dans le monde de la haute couture.

© Courtesy of Yves Saint Laurent © Courtesy of Yves Saint Laurent

Quel est le dernier livre lu ?
La Chinese philosophy de Confusius. C'est un livre fascinant de R.Alexander Woodend que je reprends de temps en temps. J’aime comparer les philosophes de l’Orient et de l’Occident et surtout ceux de l’Extrême-Orient. Pour moi, Confusius était le premier... nombreux ont suivi mais tout se base sur ses pensées. Il explique le monde et l’humanité en peu de mots. Et tout le monde comprend.

"Chinese philosophy" de Confusius © DR "Chinese philosophy" de Confusius © DR

Quelle est la dernière exposition vue ?
L'exposition "Byzance et l’Ouest" au château de Schallaburg en Basse-Autriche. Déjà le lieu vaut une visite : ce château-fort date du 12e siècle et représente aujourd’hui une des plus belles forteresses de la Renaissance. L'exposition explique comment les trois continents Europe, Asie et Afrique étaient déjà reliés et associés à l’époque des Carolingiens et comment la ville de Constantinople était la plaque tournante pour la diffusion du Christianisme sous Charlemagne.

Le château de Schallaburg en Basse-Autriche © Getty Images Le château de Schallaburg en Basse-Autriche © Getty Images

Quel est le dernier coup cœur musical ?
Fats Domino et son New Orleans Jazz. Malheureusement Fats Domino nous a quitté l’année dernière mais je me souviens avec plaisir d’un concert auquel j’ai pu assister dans sa ville natale à la New Orleans. Je n’oublierai jamais l’ambiance émouvante et l’amour profond de ce musicien à sa patrie. Il était un des premiers du rock'n roll et du soul. Son rythme est incomparable. Je l’écoute souvent en voiture et à la maison.

Fats Domino : 5 songs Aint That a Shame, Walking to New Orleans, Jambalaya

UNE MAISON autrichienne fondee eN 1951

Pionnière dans la création de bijoux d’art en émail précieux, la maison FreyWille est installée à Vienne en Autriche depuis 1951. A l'origine Michaela Frey fonde l'entreprise à laquelle s'associera un plus tard le Dr. Friedrich Wille. Dans cette manufacture, le savoir-faire artisanal se perpétue désormais autour de Simone Grünberger-Wille, sa femme et directrice artistique de la griffe, avec une équipe de designers, doreurs, orfèvres et maîtres-émailleurs. Dans les années 1980, la maison s'intéresse à l'histoire des civilisations, à la période gréco-romaine à l’art contemporain. A partir de 1994, les collections rendent hommage à des artistes européens (Klimt, Hundertwasser, Mucha, Schiele...).

Deux ans sont nécessaires à la naissance d’une collection à laquelle la technique d’émaillage au feu confère aux couleurs luminosité et intensité. Délicatement appliquées couche par couche et cuites successivement, les couleurs métamorphosent progressivement le précieux émail. La centaine d’opérations est réalisée à la main. Puis la pièce est sertie d’une monture griffée dorée à l’or 24 carats ou or massif 18 carats à moins d’être rhodiée. L’univers FreyWille se décline en boucles d’oreilles, pendentifs, bracelets, manchettes, bagues, montres bijoux, broches, sacs à main, minaudières, foulards en soie, cravates, instruments d’écriture, boutons de manchette, pinces à cravates et boucles de ceinture. 

Bracelet Eternité Freywille © Courtesy of FreyWille Bracelet Eternité Freywille © Courtesy of FreyWille

La prochaine collection rend hommage à Vincent van Gogh, dont les oeuvres comprennent principalement des paysages, des autoportraits et des natures mortes. La ligne "Éternité" s'inspire du tableau "Nuit Étoilée" représentant la vue de la chambre du peintre juste avant le lever du soleil. Dans ce tableau le peintre néerlandais dépeint une vision particulière de la nuit étoilée, à différents moments de la journée et sous différentes conditions météorologiques, tels que le lever du soleil, le lever de la lune, les jours de beau temps et les jours de pluie. L'équipe artistique a interprété le motif original du ciel nocturne tourbillonnant et des mouvements de pinceaux en le transposant sur l’email grand feu avec des nuances de bleu s’harmonisant avec des touches d'or 24 carats. Ce tableau est le seul de la série peint de la vue de la fenêtre de sa chambre à Saint Remy de Provence. Cette peinture fait partie depuis 1941 de la collection du Musée d’Art Moderne de New York.

Bague miss de FREYWILLE © Courtesy of FREYWILLE Bague miss de FREYWILLE © Courtesy of FREYWILLE

 


<span>Par</span> Corinne Jeammet

Par Corinne Jeammet

@CocoJeammet

Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle