Mathias Enard, en juillet 2015
Mathias Enard, en juillet 2015 © Joel Saget / AFP

Mathias Enard remporte le prix Goncourt, Delphine de Vigan le Renaudot

Mis à jour le 04/11/2015 à 14H33, publié le 03/11/2015 à 13H16

Le prix Goncourt, le plus prestigieux de l'édition francophone, a été décerné mardi à Mathias Enard pour "Boussole" (Actes sud), a annoncé le jury. Delphine de Vigan remporte le Renaudot. Mathias Enard a dédié son prix "aux Syriens en général et aux gens qui souffrent" dans cette région.

Reportage: C.Airaud, K.Annette

https://videos.francetv.fr/video/NI_540980@Culture


C'est la fin du suspense. Les jurés du Goncourt, réunis ce mardi chez Drouant à Paris, ont décerné le prestigieux prix littéraire à Mathias Enard pour "Boussole". Avec ce roman très ambitieux, l'écrivain de 43 ans faisait figure de grand favori face aux trois autres auteurs encore en lice, Nathalie Azoulai, Tobie Nathan et Hédi Kaddour. Je suis extraordinairement heureux", a déclaré l'auteur à la presse à son arrivée au restaurant où est remis chaque année le prix Goncourt . "C'est une grande surprise c'est un tourbillon qui s'abat, un tourbillon de joie et d'allégresse". "Mathias Enard avec son phrasé musical transmet l'amour de l'Orient et de ses trésors à préserver. Une Boussole pour l'époque", a déclaré le Premier ministre, Manuel Valls, sur Twitter.
Livre pour réhabiliter l'Orient, "Boussole" plonge le lecteur, le temps d'une nuit, dans les rêveries opiacées d'un musicologue viennois épris de l'évanescente Sarah. Un des objectifs du livre, a expliqué en substance Enard, était de lutter contre l'image simpliste et fantasmée d'un Orient musulman et ennemi, en montrant tout ce qu'il nous a apporté. 

Plébiscité par six voix au premier tour de scrutin, Mathias Enard succède ainsi à Lydie Salvaire, récompensée l'an dernier pour son livre "Pas Pleurer"

Le Renaudot pour Delphine de Vigan

Le prix Renaudot 2015 a lui été attribué à Delphine de Vigan pour son livre "D'après une histoire vraie". Son livre a déjà été vendu à plus de 107.000 exemplaires, un des meilleurs chiffres de la rentrée. "D'après une histoire vraie" est un roman terriblement malin, volontairement placé sous le signe de Stephen King. "C'est une reconnaissance du milieu littéraire à laquelle je suis très sensible", a souligné l'auteure.

Delphine de Vigan, en octobre 2015 © Joel Saget / AFP Delphine de Vigan, en octobre 2015 © Joel Saget / AFP

 

Par Culturebox (avec AFP)

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle