"L'amas Ardent" de Manai et  "Alma" de le Clezio, deux romans un même thème : l'homme un danger pour la nature.
"L'amas Ardent" de Manai et  "Alma" de le Clezio, deux romans un même thème : l'homme un danger pour la nature. © France Ô / Culturebox

J.M.G Le Clézio, Yamen Manai : regards croisés sur la nature menacée par l'homme

Mis à jour le 12/10/2017 à 19H19, publié le 12/10/2017 à 17H51

À la foire du livre de Francfort deux écrivains qui ne se connaissaient pas évoquent à travers leurs deux romans le rôle de l'homme comme destructeur de la nature. Rencontre entre un Prix Nobel de littérature, Jean-Marie Gustave Le Clézio, auteur d'"Alma" (Gallimard) et le lauréat du Prix des Cinq continents de la francophonie, le Tunisien Yamen Manai, auteur de "L'amas ardent" (Elyzad).

Francfort, à l'entrée de la plus grande Foire du livre au monde, nous accueille cet "Homme au marteau", sculpture géante de l'artiste américain Jonathan Borofsky. Cette figure de l'homme au travail contraste avec la discrétion de certains écrivains.

Parmi eux, le Prix Nobel de littérature Jean-Marie Le Clézio vient défendre un jeune auteur tunisien Yamen Manai. Manai est récompensé du Prix des cinq continents de la francophonie pour un roman, "L'amas ardent" (Elyzad), dont le héros est un personnage modeste, un apiculteur qui essaie de sauver ses abeilles de la destruction dans une contrée en pleine révolution.

A Francfort : Christian Tortel, Jean-Pierre Magnaudet, Rael Moine, Bruno Jean-Baptiste

https://videos.francetv.fr/video/NI_1097703@Culture

Les jurés du Prix viennent d'Haiti, du Liban, de l'île Maurice, du Burkina Faso. Choisi parmi 122 romans, "L'amas ardent" a un point commun avec "Alma", le tout nouveau livre de Le Clézio : car pour ce dernier, la disparition d'un oiseau à l'île Maurice, le dodo, symbolise la disparition d'un monde.

Avantage des prix littéraires : de nouveaux écrivains comme Yamen Manai peuvent aussi goûter à la joie des signatures, ce qui n'est pas pour déplaire à son éditrice, Elyzad, installée en Tunisie.

Par Christian Tortel

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle