L'écrivain Joseph Joffo, auteur du roman "Un sac de billes", en 2005.
L'écrivain Joseph Joffo, auteur du roman "Un sac de billes", en 2005. © Kendrick / Sipa

Mort de l'écrivain Joseph Joffo, auteur du roman "Un sac de billes"

Mis à jour le 06/12/2018 à 20H14, publié le 06/12/2018 à 15H11

L'écrivain, scénariste et acteur français Joseph Joffo est mort jeudi à l'âge de 87 ans, à Saint-Laurent-du-Var, où il était hospitalisé, ont annoncé ses proches. Il est surtout connu pour avoir écrit "Un sac de billes", paru en 1973, un roman très largement inspiré de son enfance en tant que juif persécuté durant l'occupation allemande.

Un long périple vers la liberté

Fils de Roman Joffo, coiffeur mort en déportation à Auschwitz, et de la violoniste Anna Markoff, Joseph Joffo passe son enfance dans le 18e arrondissement de Paris entouré ses siens. Durant l'occupation allemande, alors qu'il est encore très jeune, la famille est l'objet de persécution de la part des nazis.

Avec son frère Maurice, Joseph tente de rallier la zone libre. Démarre alors un long périple jusqu'à Menton puis Nice où leurs parents les rejoignent. Mais la trêve n'est que de courte durée. En 1943, les Allemands envahissent la zone et les Joffo s'enfuient de nouveau. Maurice et lui sont arrêtés par la Gestapo, retenus au terrible hôtel Excelsior, et, sommés de prouver qu'ils ne sont pas juifs, n'échappent à une probable déportation que grâce à un prêtre qui leur fournit des certificats de baptême.

Suivront d'autres épreuves où leur débrouillardise et leur force de vie leur permettront de survivre, jusqu'à la Libération. Une épopée qu'il racontera avec beaucoup de tendresse dans son roman "Un sac de billes", paru en 1973.  "Quand j'ai écrit ce livre c'était juste pour raconter ma vie à mes enfants et mes petits enfants. Cela m'a permis d'exorciser ces années", avait-il dit l'an passé au Parisien.
 

Un ouvrage de référence pour parler de la Shoah aux enfants

Couronné par l'Académie française en 1974 et traduit dans une vingtaine de langues, "Un sac de billes" s'est vendu dans le monde à plus de vingt millions d'exemplaires. Il a été adapté à deux reprises au cinéma, par Jacques Doillon en 1975 puis par Christian Duguay en 2017, mais aussi au théâtre ainsi qu'en bande dessinée.

L'ouvrage est devenu une référence dans de nombreuses écoles, pour illustrer l'Occupation et la Shoah auprès des enfants. Joseph Joffo avait lui-même donné de nombreuses conférences dans des établissements scolaires, pour sensibiliser les jeunes aux dangers de l'antisémitisme et du racisme.

En 1975, Joseph Joffo publie le roman "Anna et son orchestre", dans lequel il raconte la vie de sa mère et en particulier le périple de cette jeune violoniste depuis la Russie tstariste jusqu'à Paris. 

Joseph Joffo, qui a également publié une quinzaine de romans et des contes pour enfants, avait eu recours à des écrivains fantômes pour réécrire ses romans. Il avait reconnu lui-même avoir un style ampoulé et manquer de recul.

Ecrivain et scénariste, Joseph Joffo a été acteur dans trois films. Son dernier rôle était celui de Kolb dans "L'Origine de la violence" d'Elie Chouraqui, en 2016.

"Nous avons tous le souvenir d'Un sac de billes au fond d'une poche ou d'un cartable, des pages cornées par le plaisir de la lecture et d'un récit haletant", a salué le ministre de la Culture, Franck Riester sur Twitter.
 

Par Culturebox (avec AFP)

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle