Alain Pacherie, président fondateur du cirque Phénix

Mis à jour le 06/12/2018 à 18H27, publié le 06/12/2018 à 18H00

"Tripalium" interroge le rapport au travail. Diriger un grand cirque, en imaginer la programmation: un métier de rêve? Oui mais pas seulement.

"Sphinx", parce que le cirque est rené de ses cendres après la tempête de 1999 qui l’avait réduit à rien.
Alain Pacherie a toujours été passionné par le spectacle en général plus particulièrement par le cirque après avoir croisé la route d’Annie Fratellini.
Il crée son chapiteau qui n’a qu’à peine deux mois quand il est balayé par les vents furieux. Fort heureusement, il avait coché les bonnes cases dans son contrat d’assurance… Son nouveau cirque sera plus grand encore : 6000 places.
Comment gouverne-t-on tel vaisseau et son équipage de 130 personnes, comment se construit un programme, et comment en assurer le succès au quotidien? Les réponses du patron du Sphinx.
 
  • Le roi des singes - Cirque Phénixjusqu'au 20 janvier 2019, pelouse de Reuilly - Paris 75012, puis en tournée 

 Tous les Tripalium

► 
desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit
<span>Par</span> Des mots de minuit

Par Des mots de minuit

@desmotsdeminuit

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle