Patrick M illustration

Patrick M: Coluche, le cirque de Moscou et Piou-Piou…

Mis à jour le 14/05/2018 à 16H35, publié le 14/05/2018 à 12H00

"De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J'ai découvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J'ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec l'image de cette trace, j'ai préservé la mémoire de l’oubli." H. B

© Hervé Bacquer © Hervé Bacquer

La cordonnerie de mon père se situait avenue Marceau à Courbevoie. L’atelier avec ses odeurs de cuir, de colle, de dissolvant, de gauloises.
Les mégots débordaient du cendrier, son unique et inséparable marteau, le vieux poste radio qui fonctionnait du matin au soir en bruit de fond mais qu’on écoutait religieusement quand passait un sketch de Coluche.
Ses deux ouvriers, Mr Paul, qui m’avait appris à jouer aux dames et m’emmenait à la pêche à Gisors, toute une expédition.
Et Roland, militant communiste, colleur d’affiches qui lui m’emmenait voir le cirque de Moscou.
Raymond le pompiste d’à côté, qui l’hiver se réchauffait dans la boutique.
Il y avait aussi Piou-Piou, la petite poule toujours sur le comptoir que les clients passaient voir même sans avoir de chaussure à réparer.
C’était les années soixante dix...

Patrick M – Paris 75005 – avril 2018

© Hervé Bacquer © Hervé Bacquer

Patrick M autographe

© "Le Laboratoire de Lumière" - 2018

 Mémoire d'objets, la collection


 nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit

Par Hervé Bacquer

@desmotsdeminuit

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle