Raphaëlle Delaunnay danse Beyoncé
Raphaëlle Delaunnay danse Beyoncé © France 3 / Culturebox

"20 danseurs pour le XXe siècle": Boris Charmatz rend hommage aux plus grands

Publié le 22/10/2018 à 17H38

Après paris et New York et avant Barcelone, le chorégraphe Boris Charmatz a présenté à Brest son "20 danseurs pour le XXe siècle". Un spectacle par lequel il rend hommage aux grands noms de la danse. Une chorégraphie présentée en liberté dans différents endroits de la ville, pour une plus grande proximité avec le public.

Le Parvis des Capucins sous le soleil de Brest. Sur la dalle devant quelques spectateurs, Raphaelle Delaunay revisite une chorégraphie de... Beyoncé. Elle qui est issue du classique, qui est passée de l'Opéra de Paris à Pina Bausch et à Jiri Killian, partage avec un plaisir évident ce moment. 

D’Isadora Duncan à Nijinski, de Merce Cunningham à William Forsythe, de Jérôme Robbins à Pina Bausch, de Dominique Bagouet à Michael Jackson, c'est un siècle de danse que Boris Charmatz a choisi de célébrer avec "20 danseurs pour le XXe siècle". Un spectacle récemment montré au Museum of Modern Art et à l'Opéra de Paris, que le chorégraphe a choisi de construire comme une collection éphémère mais très solide :

On va de Charlie Chaplin à Beyoncé, des pionniers de la danse moderne allemande aux chorégraphes français des années 80-90 avec de grands, grands interprètes danseurs".


Reportage France 3 Bretagne : C. Collinet-Appéré / I. Frohberg / P. Nau

La proximité du public

Pour cet hommage aux grands noms de la danse, Boris Charmatz a convoqué quelques danseurs du Ballet de l'Opéra de Paris avec une philosophie, la proximité avec le public : "D'habitude ils dansent à l'Opéra Bastille, le premier rang de spectateurs est à 35 mètres, le dernier rang je ne compte plus les mètres ! Là c'est l'inverse, ils sont très proches du public, ils parlent, on peut les questionner. Il n'y a pas de scène, ça se fait de manière extrêmement horizontale et très démocratique".

Après dix ans passés à la tête du Musée de la Danse à Rennes, Boris Charmatz va installer sa compagnie dans les Hauts-de-France. 
<span>Par</span> Jean-Michel Ogier

Par Jean-Michel Ogier

@jmo1512

Rédacteur en chef adjoint de Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle