Serge Boissat devant sa boutique Boul'Dingue à Lyon
Serge Boissat devant sa boutique Boul'Dingue à Lyon © Jean-François Lixon

Disparition de Serge Boissat, pilier du rock et des radios libres à Lyon

Mis à jour le 13/08/2018 à 17H15, publié le 03/08/2018 à 17H12

Serge Boissat, pionnier des radios libres et de la culture rock à Lyon est décédé le 2 août. Cofondateur de la mythique Radio Bellevue puis de Zap FM, il avait contribué à faire connaître des artistes comme Rachid Taha, Stephan Eicher ou Elli Medeiros. Depuis 1974, il tenait "Boul'Dingue" un magasin de musique et de bandes dessinées d'occasion, point de rencontre informel de la contre-culture.

"T'inquiète, tu sais bien que je vivrai 104 ans". C'était invariablement la réponse de Serge Boissat à ceux de ses amis qui lui faisaient remarquer qu'il devait nettement améliorer son hygiène de vie. La vérité, c'est que Serge Boissat, victime d'un cancer foudroyant dans la nuit du 1er au 2 août 2018 était un rocker dans l'âme. Et qu'il est vain de dire à un rocker qu'il doit moins boire et moins fumer. Ce serait comme lui conseiller d'arrêter d'écouter Iggy Pop ou Nick Cave pour protéger son ouïe !
 

La bande de Bellevue, de g à d : Olivier Colace, Marco, Serge Boissat (accroupi) Robert Lapassade et Yves le Goff  © DR La bande de Bellevue, de g à d : Olivier Colace, Marco, Serge Boissat (accroupi) Robert Lapassade et Yves le Goff  © DR

Frigo Generation


1981, Lyon est l'une des places fortes de la contre-culture européenne grâce au collectif Frigo. Performances, expo de plasticiens, théâtre, photo ou musique, aucun domaine n'échappe à ce groupe d'activistes culturels cofondé par Serge Boissat, beau blond alors âgé d'à peine trente ans, et une bande de créateurs tous azimuts bien décidés à secouer le cocotier de la culture à Lyon et ailleurs. Rapidement, les activités créatrices de Frigo dépassent les limites de la capitale des Gaules et atteignent Paris (Beaubourg) l'Allemagne, l'Autriche et même l'Inde. L'an dernier une exposition au Musée d'Art Contemporain de Lyon (MAC) revenait sur cette épopée d'une dizaine d'années sous le titre : "Frigo Generation 78/90".
 

Serge Boissat et Patti Smith devant Boul'Dingue à Lyon © DR Serge Boissat et Patti Smith devant Boul'Dingue à Lyon © DR

44 ans de Boul'Dingue


Passionné de rock, de bandes dessinées, Serge Boissat tient alors depuis 1974 une boutique qui allie toutes ses raisons de vivre : Boul'Dingue. Installé dans un Vieux Lyon pas encore envahi par les boutiques à touristes, il se spécialise dans l'occasion, musique et bande dessinée. Là, il vend, il achète : des albums de BD, des disques, puis des CD avant de revenir ces dernières années au vinyle. Il y en a pour tous les budgets, de l'album le plus récent à la rareté qui fait saliver le collectionneur. La boutique, caverne d'un Ali Baba psychédélique, devient vite le lieu de rendez-vous des passionnés. Serge Boissat en est davantage l'animateur que le vendeur. Au long de ces 44 années, on pouvait toujours venir à la boutique, acheter ou pas, mais être sûr d'y passer un bon moment avec le maître des lieux. Là on pouvait passer des heures à discuter de Robert Crumb ou des "Freak Brothers" de Gilbert Shelton, écouter un vieux morceau de Garland Jeffreys ou le groove indépassable de Curtis Mayfield. Il n'était d'ailleurs pas rare d'y croiser un artiste ou un journaliste de renom. Patti Smith, Lenny Kaye en étaient des habitués, on a même pu y croiser un jour Bob Dylan porteur d'un tee-shirt à sa propre effigie !
 

                                                Radio Bellevue, et Radio Bellevue Web, le logo © DR                                                 Radio Bellevue, et Radio Bellevue Web, le logo © DR

Mosquito


Cofondateur avec Bernard Meyet du label Mosquito, "Sergio" publie le premier disque de Carte de Séjour. Directeur des programmes de Radio Bellevue, c'est lui qui engage les animateurs. C'est lui encore qui présente des émissions où tout pouvait se dire. Outre Rachid Taha et sa bande, Serge Boissat, son label et sa radio contribuent à lancer des artistes tels qu'Elli Medeiros ou Stephan Eicher. Bellevue (du nom de la villa qu'occupait la radio à Lyon) alimente pendant cinq années la curiosité musicale, l'esprit de découverte autant que de rébellion. En 1986, des problèmes financiers ont raison de cette belle aventure.

Serge Boissat et Iggy Pop à Radio Bellevue © DR Serge Boissat et Iggy Pop à Radio Bellevue © DR

Zap FM et le Truck

Serge Boissat fonde alors Zap FM. Installée à Vénissieux dans une banlieue populaire de Lyon, elle est adossée à une salle de spectacle, "Le Truck". "Sergueï", son autre surnom, y fera venir des pointures telles que Nick Cave & the Bad Seeds, Pixies, Living Colour, Iggy Pop, Björk ou Killing Joke... En parallèle, Serge Boissat entretiendra des amitiés solides avec nombre d'artistes et de journalistes spécialisés.

Serge Boissat et le guitariste Lenny Kaye à Boul'Dingue © DR Serge Boissat et le guitariste Lenny Kaye à Boul'Dingue © DR

Des concerts au Vietnam

Au début des années 1990, Serge Boissat s'installe au Vietnam. Il prend alors pour plusieurs années la gérance du "Long Phi", un bar dans le quartier routard de Pham Ngu Lao à Ho Chi Minh Ville, l'ancienne Saigon. En parallèle de cette activité et en lien avec les autorités consulaires, il organise la venue d'artistes français qui donnent des concerts dans un Vietnam encore très corseté, très fermé. Jil Caplan se souvient encore d'une traversée de Saigon en scooter derrière un Serge expert en conduite en milieu hostile ! Stephan Eicher, encore lui, comptera comme Kent ou Didier Lockwood parmi les "défricheurs"  de la scène française dans ce Vietnam qui s'ouvrait à peine.

Entre Serge Boissat à gauche et son frère Roland, Gilbert Shelton, le créateur des "Freak Brothers" © dr Entre Serge Boissat à gauche et son frère Roland, Gilbert Shelton, le créateur des "Freak Brothers" © dr

Radio Bellevue Web

Revenu en France dans les premières années 2000, Serge Boissat a repris Boul'Dingue. Il y a quatre ans, les survivants de la bonne vieille équipe relançaient Radio Bellevue. Même esprit défricheur, même logo (un jeune homme regardant dans des jumelles) mais nouveau support : le Net. "Radio Bellevue Web" est pour l'heure encore 100% musicale, mais ces derniers mois, il était question de revenir à une formule avec animateurs.

Serge Boissat chez lui en 2010 © Jean-François Lixon Serge Boissat chez lui en 2010 © Jean-François Lixon

Un esprit libre

Serge Boissat était bien plus qu'un commerçant du Vieux Lyon, portant petites lunettes et queue de cheval, fumant (!) dans son magasin et confiant la boutique à un client le temps d'aller commander deux bières au bar du coin. Sergio était de la famille des Choron, Cavanna et Siné, toujours remonté contre l'oppression et la bêtise, toujours prêt à rire contre les convenances et la bienpensance !
A l'annonce de son décès, les réactions spontanées sur sa page Facebook illustrent l'amitié que lui portaient ses anciens complices, des artistes, mais aussi ses clients dont beaucoup étaient devenus des amis. Tous évoquent un homme absolument hors du commun, qui n'avait pas sa langue dans sa poche quand il s'agissait de remettre gentiment les gens à leur juste place ou de leur signifier l'attachement qu'il leur portait. C'est une encyclopédie du rock et de la BD qui disparaît avec lui, mais surtout pour ses amis un repère dans un monde où les îlots de liberté ne sont pas nombreux. Serge Boissat n'est plus là, mais son esprit flotte encore dans son antre de Boul'Dingue. Il reste à espérer que les héritiers de la boutique sauront résister aux propositions forcément alléchantes de chaînes de savonnettes ou de nourriture qui ne manqueront pas de la convoiter.

Par Jean-Francois Lixon

@Culturebox

Infos pratiques

Boul'Dingue 8 Rue du Palais de Justice, 69005 Lyon Tous les jours 11:00–12:30, 14:30–19:00 Le site de Boul'Dingue
La rédaction vous recommande

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle