Des moines tibétains venus du Ladakh ont réalisé un mandala géant en sable à Strasbourg. Une oeuvre éphèmère.
Des moines tibétains venus du Ladakh ont réalisé un mandala géant en sable à Strasbourg. Une oeuvre éphèmère. © France 3

Des moines tibétains offrent un mandala de la compassion aux Strasbourgeois

Mis à jour le 06/11/2018 à 17H09, publié le 06/11/2018 à 9H52

Six moines bouddhistes tibétains ont réalisé un mandala de la compassion dans l'oratoire de l'église protestante du Temple Neuf de Strasbourg. Vivant au Ladakh, un Etat indien de l'Himalaya, ils sont venus collecter des fonds pour créer un dispensaire.

Avec patience et précision, les six moins tibétains venus de Saboo, un village niché en Inde à 3500 mètres d'altitude, ont mis quatre jours à créer cette oeuvre éphémère dont l'unique composant est un sable fin et coloré. A l'aide d'un petit entonnoir, ils ont composé ce mandala géant avec des couleurs qui représentent les cinq éléments. Le thème central est "Tara verte", une déesse protectrice, symbole de la compassion. 

Reportage : F. Bedin / O. Labalette / M. Kelhetter

Cette création à haute valeur spirituelle a été offerte aux Strasbourgeois, invités à assister à sa réalisation. Pour le public, le mandala des moines de Saboo inspire "la sagesse, la générosité, la compassion et l'amour".

Plus de 40 heures pour le fabriquer et quelques secondes pour le détruire

Une fois exposé, le mandala a été progressivement défait avec un pinceau, au son des trompettes tibétaines, des cymbales et au rythme des prières. 

"Pour eux c'est une image de "l'impermanence",qui signifie que tout est changement. En fin de compte, on peut vivre des moments de bonheur, de plénitude ou être dans la pire des pressions. Il faut être dans l'instant pour vivre ce passage. C'est ça la signification, c'est pour ça qu'ils vont détruire ce qu'ils ont construit en plus de 20 heures", explique Michel Jermann, le président du Club du Tibet de Strasbourg.

Des petits sachets contenant le sable a été offert au public à la fin du rituel.

Le mandala est détruit après avoir été fabriqué en plus de 40 heures.  © France 3 Le mandala est détruit après avoir été fabriqué en plus de 40 heures.  © France 3

Récolter des fonds pour créer un dispensaire

La réalisation de ce mandala avait aussi pour objectif de collecter des fonds pour créer un dispensaire. Le club du Tibet fait venir des moines de Saboo depuis 2009 pour qu'ils accomplissent ce rituel bouddhiste et pour ainsi récolter des dons. 

Les précédentes réalisations ont notamment permis de contribuer à la création d'une école, d'un institut d’enseignement de la dialectique tibétaine ou encore d'une bibliothèque.

Pour ceux qui ont raté l'impressionnante création de ce mandala géant, rendez-vous l'année prochaine pour un nouveau moment de générosité et de sagesse aux côtés des moines de Saboo. 

© France 3 © France 3

 

Par Marion Gadea

@Culturebox

Infos pratiques

http://www.club-tibet.org/

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle