Le comédien Jacques Gamblin incarne le Facteur Cheval dans le film réalisé par Nils Tavernier
Le comédien Jacques Gamblin incarne le Facteur Cheval dans le film réalisé par Nils Tavernier © France 3 / Culturebox

Jacques Gamblin et Laetitia Casta tournent la vie du Facteur Cheval

Mis à jour le 21/09/2017 à 15H23, publié le 21/09/2017 à 14H11

Le Facteur Cheval renaît sous les traits du comédien Jacques Gamblin à l'occasion d'un film réalisé par Nils Tavernier. Le biopic retrace pour la première fois le destin hors du commun d'un homme qui a mis 33 ans à réaliser son rêve. C'est Laetitia Casta qui incarne la seconde épouse du postier doux rêveur. Le film sera en salles à la fin de l'année 2018.

Le facteur Ferdinand Cheval (1836-1924) était un facteur mais aussi un grand utopiste qui a passé 33 ans à construire son palais Idéal, à Hauterives, dans la Drôme. Une histoire extraordinaire que le réalisateur Nils Tavernier a décidé de porter à l'écran. Le tournage a lieu en ce moment en décor naturel, à Hauterives dans la Drôme. Aux côtés du comédien Jacques Gamblin qui incarne le facteur, Laetitia Casta campe sa seconde épouse. 

Reportage : J. Sauvadon / J. Adde / I. Murat

https://videos.francetv.fr/video/NI_1081159@Culture

Moins d'un siècle après la mort du facteur, Jacques Gamblin est entré avec délectation dans la peau de ce personnage énigmatique.

J'essaie de l'interpréter comme un homme qui a les pieds dans la terre et la tête dans les étoiles

Jacques Gamblin

© France 3 / Culturebox © France 3 / Culturebox

Un jardin à l'identique de l'original 

Pour le réalisateur Nils Tavernier, la difficulté était de filmer la réalisation du chantier tout en étant dans le Palais tel qu'il est aujourd'hui. Pour récréer les conditions exactes de sa construction, les décorateurs ont fait appel aux archives des monuments historiques.

© France 3 / Culturebox © France 3 / Culturebox

Côté technique, de grandes bâches vertes et bleues permettent d'incruster du décor virtuel et de masquer la réalité. "Je dois couper et enlever des choses pour le faire grandir", explique Nils Tavernier.

Jacques Gamblin dans le rôle de Ferdinand Cheval  © Fechner / Media Jacques Gamblin dans le rôle de Ferdinand Cheval  © Fechner / Media


C'est au cours de ses tournées que le facteur ramassait les pierres destinées au palais féérique. Au terme de 10 000 journées et de nombreuses nuits, 93 000 heures et 33 années de labeur, l'édifice est achevé en 1912.

Ferdinand Cheval © France 3 / Culturebox Ferdinand Cheval © France 3 / Culturebox

Le Palais Idéal mesure12 mètres de haut et 26 mètres de long. Il est classé monument historique par André Malraux en 1969, il est aujourd'hui considéré comme le seul exemple d'architecture naïve. 

Par Odile Morain

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle