Nicolas Vanier et une image de "L'école buissonnière"
Nicolas Vanier et une image de "L'école buissonnière" © France 2 Culturebox capture d'écran

Nicolas Vanier explore son enfance solognote dans "L'école buissonnière"

Mis à jour le 08/10/2017 à 11H43, publié le 08/10/2017 à 11H42

Le cinéaste et documentariste Nicolas Vanier explore la Sologne de son enfance dans "L'école buissonnière", un film avec François Cluzet et François Berléand. Comme tous ses films, celui-ci est un hymne à la nature avec cette question : pourquoi avons-nous en cinq décennies perdu le contact avec la nature ? Et si nous y puisions le désir de retrouver l'essentiel ?

Nicolas Vanier est l'exemple type de ces adultes qui ont su laisser survivre en eux l'enfant qu'ils ont été. Sa vie, ses films, ses engagements et ses témoignages en attestent. "L'école buissonnière", qui sort sur les écrans français, retrace l'enfance solognote de ce petit garçon élevé par son grand père (François Berléand) sur un immense domaine où la nature est reine. Il y a du Maurice Genevoix dans cette histoire pleine de lapins, de truites et de feuilles mortes. Le petit garçon apprend à parcourir la forêt et se lie d'amitié avec Totoche, un ermite braconnier (François Cluzet) qui sait tout des plantes, des animaux, du cycle des saisons et qui vit en osmose complète avec son environnement. Bien que l'histoire de "L'école buissonnière" soit située dans les années 30, c'est bien sa propre enfance qui a inspiré Nicolas Vanier.

Nicolas Vanier sur le plateau du 20h de France 2

https://videos.francetv.fr/video/NI_1094191@Culture

Sans qu'il y a paraisse, on est bien plus près qu'on ne le croit des autres histoires, habituellement pleines de neige et de glace, racontées par Vanier. A 55 ans, l'ancien petit garçon qui n'a rien perdu de son admiration pour notre planète et son fragile équilibre nous le dit : Totoche et l'Inuit qui défend son coin de banquise sont de proches cousins. Peut-être même des frères.

"L'école Buissonnière" film français de Nicolas Vanier avec François Cluzet, Jean Scandel, Eric Elmosnino, François Berléand, Valérie Karsenty 1h56, sortie le 11 octobre 2017

Paris 1930. Paul n’a toujours eu qu’un seul et même horizon : les hauts murs de l’orphelinat, sévère bâtisse de la banlieue ouvrière de Paris. Mais voilà qu’il est confié à une joyeuse dame de la campagne, Célestine et à Borel son mari, le garde-chasse un peu raide d’un vaste domaine en Sologne. L’enfant des villes, récalcitrant et buté, arrive dans ce monde mystérieux, celui d’une région souveraine et sauvage. L’immense forêt, les étangs, les cultures, tout ici appartient au Comte de la Fresnaye, un veuf taciturne qui vit solitaire en son manoir. Le Comte tolère les braconniers sur le domaine mais Borel traque sans relâche le plus rusé d’entre eux, un dénommé Totoche. Sans jamais parvenir à le prendre en flagrant-délit. Au cœur de la Sologne, aux côtés du fameux Totoche, Paul va faire l’apprentissage de la vie, de la nature, de ses secrets et apprendre à glaner poissons, gibiers, champignons et plantes… Mais Paul n’est pas venu par hasard dans cet univers inconnu…

 

Par Jean-Francois Lixon

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle