La une du Time décembre 2017
La une du Time décembre 2017

Personnalités 2017 pour le Time : les briseurs de silence face au harcèlement

Publié le 07/12/2017 à 12H01

Le magazine Time a décerné mercredi le titre de "Personnalité de l'année" aux personnes qui ont depuis le début de l'affaire Weinstein "brisé le silence" face au harcèlement sexuel. Le choix de Time reflète l'ampleur des répercussions du mouvement anti-harcèlement aux Etats-Unis et au-delà via les réseaux sociaux, avec notamment #Balancetonporc ou #YoTambien.

Le magazine a mis à sa une l'actrice Ashley Judd, la chanteuse Taylor Swift et l'ex-employée d'Uber Susan Fowler, parmi les premières à dénoncer des abus sexuels par des hommes de pouvoir. Ou encore Taraba Burke, la femme qui lança il y a 10 ans un mouvement de défense des victimes d'abus sexuels à l'origine du hashtag #Metoo, repris par l'actrice Alyssa Milano en octobre et utilisé des millions de fois depuis.

"Les actions galvanisantes des femmes de notre couverture, avec celles de centaines d'autres, et beaucoup d'hommes également, ont déclenché un des changements les plus rapides de notre culture depuis les années 1960", a estimé le rédacteur en chef de Time Edward Felsenthal en dévoilant ce classement, publié depuis 1927. "Pour avoir donné une voix à des secrets de polichinelle, pour être passés du réseau des chuchotements aux réseaux sociaux, pour nous avoir tous poussés à arrêter d'accepter l'inacceptable, les briseurs de silence sont personnalité de l'année", a-t-il ajouté.

La chancelière allemande Angela Merkel, incarnation du pouvoir au féminin elle-même couronnée par Time en 2015, a salué cette récompense, remerciant celles et ceux qui ont "eu le courage de briser le silence" pour "la discussion que vous avez déclenchée à travers le monde". Le choix de Time reflète l'ampleur des répercussions du mouvement anti-harcèlement aux Etats-Unis et au-delà via les réseaux sociaux, avec notamment #Balancetonporc ou #YoTambien.

Nouvelles accusations chaque jour

Depuis les premières accusations publiées par le New York Times et le New Yorker contre le producteur de cinéma Harvey Weinstein début octobre, pas un jour ne passe sans qu'une personnalité ne soit accusée de harcèlement ou d'abus sexuels. Les hommes de pouvoir des milieux du divertissement, des médias, de la culture et de la politique sont en première ligne mais les témoignages touchent tous les secteurs, de Wall Street à la Silicon Valley, en passant par la gastronomie ou l'agriculture. Parmi les stars déchues des dernières semaines figurent des vedettes comme l'acteur Kevin Spacey, les journalistes Charlie Rose ou Matt Lauer, le directeur artistique de Disney John Lasseter, le chef d'orchestre James Levine, ou des ténors de la politique américaine.

Après les actrices Ashley Judd, Rose McGowan, Angelina Jolie début octobre, plus d'une centaine de femmes ont accusé Harvey Weinstein, 65 ans, d'abus sexuels, allant du harcèlement au viol. Il n'a pas été inculpé pour l'instant, même si des enquêtes criminelles ont été ouvertes à New York, Los Angeles et Londres.

Par Culturebox (avec AFP)

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle