"La sommation des images" (détail) Mireille Blanc au FRAC Auvergne
"La sommation des images" (détail) Mireille Blanc au FRAC Auvergne © France 3 / Culturebox

Les œuvres énigmatiques de Mireille Blanc exposées au FRAC Auvergne

Publié le 09/08/2018 à 15H01

Durant tout l'été, le FRAC Auvergne de Clermont-Ferrand expose les œuvres énigmatiques de Mireille Blanc. Entre peinture et photographie, la plasticienne interroge la question de l’image à travers le temps.

L'univers de Mireille Blanc est peuplé de vieux objets chinés dans les greniers, la jeune artiste de 33 ans originaire de Lorraine les aime tant qu'elle les photographie et leur donne une nouvelle vie à travers ses peintures. Sa nouvelle exposition intitulée "La sommation des images" est présentée au FRAC Auvergne jusqu'au 23 septembre 2018. 

Reportage : France 3 Auvergne - V. Mathieu / C. Jouvante / S. Bonnetot

https://videos.francetv.fr/video/NI_1275353@Culture

Les objets, la matière et l'image

La première étape du travail de Mireille Blanc concerne la recherche d'objets. Jouets, vêtements usés, vaisselle délavée, des trésors d'un autre temps qui lancent la première base. Vient ensuite la photographie de ces objets, puis l'impression. Et enfin, la révélation par la peinture, parfois maculée de quelques traces de peinture accidentelles.

© France 3 / Culturebox © France 3 / Culturebox

 La réflexion implique autant la surface peinte – souvent crémeuse – que le cadre. Elle peint les restes de colle laissés par des scotchs sur les photos et les pliures. 
 

© France 3 / Culturebox © France 3 / Culturebox

Le réel fantasmé

Il y a dans les peintures de Mireille Blanc quelque chose à la fois de rassurant et d'intrigant. La plasticienne brouille les pistes et la matière. Est-ce de la photo ou de la peinture ? Est-ce figuratif ou abstrait ? Est-ce la réalité ou bien un rêve ? Il y a dans toutes ces questions autant de réponses que de regards, car Mireille Blanc ne cherche pas à imposer sa vision des choses. Comme cette peinture intitulée où l'on décèle dans un premier temps une peau de cochon. En prenant du recul l'image d'un centaure se révèle. "On passe d'un regard de peinture à un regard d'image et c'est intéressant car il faut un certain temps pour aller de l'un à l'autre.", explique Jean-Charles Vergne, Directeur du Frac Auvergne.est intéressant car il faut un certain tempos pour aller de l'un à l'autre.", explique Jean-Charles Vergne, Directeur du Frac Auvergne.

© FRAC Auvergne © FRAC Auvergne

Le temps qui passe

Pour réaliser ses oeuvres, Mireille Blanc plonge dans des albums familiaux, d’archives ou de prises de vues qu’elle réalise, et pose ainsi la question du dépassement de l’image photographique par la peinture. Comme pour cette poupée ancienne qui interpelle le visiteur : "L’image-source est une photographie prise dans la rue, d’une poupée cassée, dans un carton, mise au rebut. La photo, imprimée en sépia, couleur improbable pour mettre à distance ce sujet, a pris des tâches d’eau (suite à une fuite d’eau à l’atelier cet été). J’ai gardé et peint ces tâches, qui dans un hasard heureux ont réinjecté de la couleur à l’image", explique l'artiste.

© France 3 / Culturebox © France 3 / Culturebox

Du souvenir enfoui à l'image révélée, l'exposition du Frac laisse au visiteur une impression brumeuse et douce. 
 

Par Odile Morain

@Culturebox

Infos pratiques

La sommation des images - Mireille Blanc FRAC Auvergne 6 rue du Terrail – 63000 – CLERMONT FERRAND -> 23/09/2018 Du mardi au samedi de 14h00 à 18h00 le dimanche de 15h00 à 18h00 ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE FRAC Auvergne

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle