Pendant l'accrochage de l'exposition "Nantes 1886, le scandale impressionniste "
Pendant l'accrochage de l'exposition "Nantes 1886, le scandale impressionniste " © France 3 / Culturebox

Nantes revit le "scandale impressionniste" de l'exposition de 1886

Mis à jour le 25/10/2018 à 20H05, publié le 11/10/2018 à 12H30

L'exposition "Nantes 1886, le scandale impressionniste" ouvre ses portes vendredi 12 octobre au Musée d'Arts de Nantes. Elle rassemble 70 peintures, sculptures, dessins de Rodin, Renoir, Seurat, Monet, Sisley. Des oeuvres qui avaient pour la plupart été présentées lors de ce salon de 1886, et choqué le public. Une "enquête policière" a été nécessaire pour les retrouver à travers le monde.

Nantes, octobre 1886. 1800 oeuvres sont rassemblées dans un grand salon d'art, cours Saint-André. Il y a là des oeuvres des très académiques Delaunay, Merson et Gérôme, mais les organisateurs ont décidé d'ouvrir le salon à des artistes dont l'histoire va se souvenir : Renoir, Sisley, Seurat ou encore Rodin soit une bonne partie de l'avant-garde impressionniste. Ils sont tous rassemblés pour la première et dernière fois.

Un renversement des valeurs

Le public accourt, rapidement choqué par la modernité de ces artistes avant-gardistes. La presse locale se déchaîne.

C'est un renversement des valeurs. Les impressionnistes choquent parce qu'ils ont une peinture qui est claire, vive sur des sujets parfois limites, immoraux, et on est dans une période où le XIXe siècle commence à se délasser. Il y a une rivalité entre la peinture académique et les impressionnistes qui incarnent la modernité.
Cyrille Sciama, commissaire de l'exposition


132 ans après, c'est ce "scandale impressionniste" que le musée des arts de Nantes a choisi de nous faire revivre.

Reportage France 3 Pays de la Loire : D. Leroy / C. Amouriaux / D. Le Mée / L. Prisset / C. Mijeon

Une enquête policière

C'est ainsi que Rodin retrouve Seurat et Sisley, pour cette exposition constituée d'oeuvres présentées en 1886 venues du monde entier (Washinton, Madrid, Francfort et même de Cholet). Comme l'explique Cyrille Sciama le commissaire de l'exposition : "Il a fallu mener une véritable enquête policière pendant des années pour retrouver des oeuvres éparpillées à travers le monde, à partir d'un petit livret qui précisait le titre (de l'oeuvre) et le nom de l'artiste."

Parmi les oeuvres exposées "La fin du déjeuner" de Renoir sera une des attractions de l'exposition. Pour ce tableau c'est un retour aux sources puisqu'il a appartenu à un armateur nantais. Il est aujourd'hui dans un musée de Francfort.

 

<span>Par</span> Jean-Michel Ogier

Par Jean-Michel Ogier

@jmo1512

Rédacteur en chef adjoint de Culturebox

Infos pratiques

"Nantes 1886, le scandale impressionniste" Musée des Arts 10, rue Georges-Clemenceau, 44000 Nantes du 12 octobre 2018 au 13 janvier 2019 Le site du musée des arts

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle