Rachid Taha en 2009 © REMY GABALDA / AFP

Rachid Taha en sept titres emblématiques

Mis à jour le 13/09/2018 à 12H00, publié le 12/09/2018 à 17H54

Rachid Taha était une personnalité forte et attachante de la scène rock hexagonale dès ses débuts en 1981 avec Carte de Séjour, qu'il avait formé à Lyon. En solo à partir de 1989, celui qui a grandi avec le punk et le rock, n'a cessé par la suite d'y rester fidèle, tout en les infusant de musique orientale. Retour en 7 vidéos sur son parcours.

1
"Douce France"
1986. Avec le groupe Carte de Séjour, Taha, né en Algérie et arrivé en France à 10 ans, se fait le porte-drapeau de la communauté française d'origine maghrébine de seconde génération. Une chanson illustra cet engagement qui ne le quitte jamais, "Douce France", dont il propose une réinterprétation un brin ironique.

 

2
"Voilà, Voilà"

1993. Il renoue avec le succès avec "Voilà, voilà" en 1993, un titre fustigeant le retour de la montée des extrêmes dans la "Douce France". "Étranger, tu es la cause de nos problèmes/Moi je croyais qu'c'était fini/Mais non, mais non, ce n'était qu'un répit".

3
"Ya Rayah"

1997. L'Algérie et le chaâbi, Taha lui donne une exposition hors du monde arabe avec sa reprise en 1997 d'une de ses chansons les plus populaires "Ya Rayah", immortalisée avant lui par Dahman El Harrachi.

4
"1,2,3 Soleils".
1998. Il remplit Bercy avec Khaled et Faudel pour le spectacle "1,2,3 Soleils".
5
"Rock the Casbah"
2004. Taha, qui a grandi avec le punk et le rock, ne cesse par la suite d'y rester fidèle, tout en les infusant de musique orientale, comme avec sa reprise de "Rock the Casbah" du Clash, qu'il avait inspiré.
6
"Ana"
En 2013 sort Zoom : Hommage à deux de ses héros, Elvis Presley et Oum Kalsoum, ce disque s'emploie à tisser une nouvelle fois des liens entre Orient et Occident.
7
"Couscous Clan"
En 2016, Rachid Taha reçoit une Victoire de la musique pour l'ensemble de sa carrière, avant de créer le projet CousCous Clan avec Rodolphe Burger.
Rachid Taha s'apprêtait à sortir chez Believe un nouvel album, dont le premier single devait s'intituler "Je suis africain".

Par Culturebox