A droite, l'arrière-grand-père du conteur Yannick Boulanger © France 3 Culturebox Capture d'écran

Le festival du conte de Vassivière à l'heure de la Grande Guerre

Mis à jour le 20/08/2018 à 17H32, publié le 20/08/2018 à 17H31

Jusqu'au 26 août 2018 se tient au bord du lac de Vassivière dans la Creuse, le 24e Festival Interculturel du Conte. Pour ouvrir cette édition, le conteur et jongleur Yannick Boulanger a proposé un récit adapté de la vie de son grand-père pendant la première guerre mondiale.

Le 11 novembre prochain, il en sera fini de la commémoration de la première guerre mondiale. Depuis quatre ans, chaque date importante de ce conflit a fait l'objet d'un événement mémoriel. Il y a eu les grandes cérémonies mais aussi une multitude d'initiatives associatives ou personnelles. C'est le cas du spectacle proposé par le conteur Yannick Boulanger pour l'ouverture du 2e Festival interculturel du conte qui se tient au bord du lac de Vassivière, dans la Creuse.

Humanité

Dans ce spectacle intitulé "Car c'est bien d'humanité dont nous parlons", il reprend l'histoire de son arrière grand-père, Victor Brunot. Seul face à son public, il conte le quotidien d'un poilu parmi des milliers d'autres, le récit individuel ayant ici valeur de collectif, voire d'universel. Et comme le suggère le titre, c'est bien d'humanité qu'il parle, d'humanité dans les espoirs, les petits bonheurs et les grands malheurs. Des mots simples, prononcés avec vigueur mais sans aucune grandiloquence. Le public de ce premier spectacle 2018 au bord du lac de Vassivière a souvent eu les larmes aux yeux, il est vrai que les familles n'ayant pas été affectées par les guerres mondiales ne sont pas nombreuses.

Reportage : France 3 Limousin M. Kaczkowski / N. Vaille / L. Aubisse
Le festival "Paroles de conteurs" se poursuit au bord du lac de Vassivière jusqu'au 26 août

Par Jean-Francois Lixon

@Culturebox