La série Stranger Things, qui mêle esprit rétro et univers fantastique, avait fait sensasion durant l'été 2016.
La série Stranger Things, qui mêle esprit rétro et univers fantastique, avait fait sensasion durant l'été 2016. © Netflix

Stranger Things, The Deuce, Kim Kong : les 10 séries à ne pas rater à la rentrée

Publié le 06/09/2017 à 10H29

Entre le grand retour de la bande de copains de "Stranger Things", la découverte du monde des films X des années 70 avec "The Deuce", ou encore l'insolite vie d'un réalisateur qui doit travailler de force pour un dictateur rappelant Kim Jong-Un ("Kim Kong"), la rentrée en séries TV promet d'être riche. Voici une sélection de dix séries à ne pas rater pendant la saison.

Qui dit rentrée dit retour en classe, mais aussi retour devant le petit écran avec la rentrée des séries télévisées, surtout aux Etats-Unis. Entre plusieurs reprises ("Stranger Things", "Victoria", "Jane The Virgin", "Crazy Ex-Girlfriend"), des séries dérivées ("Young Sheldon"), des parodies ("The Orville") et des nouveautés ("The Deuce"), la programmation de cette rentrée a de quoi satisfaire tous les publics.
1
Victoria (saison 2), depuis le 27 août sur ITV

Le couple formé par la reine Victoria et le prince Albert passionne les Britanniques depuis des siècles. C’est donc sans surprise que la série "Victoria", qui retrace la vie de l’une des plus grande reines du Royaume-Uni, soit de retour pour une nouvelle saison. Un retour d’autant plus attendu que cette saison se centrera sur la romance si mythique des époux, avec, au casting, Jenna Coleman et Tom Hughes, en couple à la ville comme à l’écran. Cette saison 2 s'ouvre d'ailleurs sur un nouveau challenge pour la reine : celui de s'affirmer en tant que détentrice de la couronne tout en assumant son nouveau rôle de mère.
2
The Deuce, à partir du 10 septembre sur HBO

HBO est connue pour son esprit subversif. Avec "The Deuce", la nouvelle série pilotée par David Simon, le créateur de "The Wire", elle ne déroge pas à la règle. "The Deuce" plonge le spectateur dans l'univers de la production des films pornographiques des années 70, avec, en tête d'affiche, James Franco ("127 heures", "Spiderman") qui joue deux producteurs jumeaux lançant ce business tout juste florissant à l'époque. Mention spéciale à Maggie Gyllenhaal ("The Dark Knight", "Donnie Darko"), l'autre star du casting, dans le rôle de Abby, une prostituée attachée à son indépendance qui fera ses premières armes dans cette industrie dangereuse, alors que les menaces de la drogue et du sida commencent à faire leur apparition.
3
The Orville, à partir du 10 septembre sur la Fox

"Star Trek" inspire. D'abord, parce que la saga revient sur les écrans avec un nouveau dérivé intitulé "Star Trek : Discovery", prévu pour le 24 septembre sur CBS. Mais surtout parce qu'une version plus drôle débutera le 10 septembre sur la Fox. Le comédien et scénariste Seth MacFarlane y incarne Ed, un officier tout juste sorti d'un divorce difficile, qui réalise l'un de ses rêves les plus chers : être aux commandes de son propre vaisseau spatial. Problème : son associée n'est autre que son ex-femme. Un cocktail qui promet des disputes et des gags à la clé, une stratégie originale pour de la science fiction, un genre plutôt sombre ces dernières années. "J'ai la nostalgie du côté optimiste de la science-fiction. Actuellement les choses sont très lugubres", expliquait d'ailleurs Seth MacFarlane le mois dernier.
4
Broad City (saison 4), à partir du 13 septembre sur Comedy Central

Cela fait déjà deux ans que les aventures d’Abbi (Abbi Jacobson) et Ilana (Ilana Glazer) enchantent les amateurs de récits barrés et de situations improbables. Les deux meilleures amies new-yorkaises promettent à nouveau une saison pétillante, toujours aussi féministe, avec, contexte oblige, une forte coloration politique. Les créatrices de l’émission l’assument, elles veulent lutter contre Trump. En ligne, elles ont déjà lancé une collection de posters téléchargeables insultant copieusement le nouveau président américain contesté. À l’écran, on attend donc des critiques assumées. Pour appuyer ce dégoût, les créatrices de la série ont d'ailleurs prévu de remplacer le nom de Trump par un gros "bip", comme les gros mots censurés pour ne pas choquer les plus jeunes.
5
Kim Kong, à partir du 14 septembre sur Arte

Un réalisateur dépressif (Jonathan Lambert) se fait enlever... et se réveille dans "une démocratie populaire" dirigée par un dictateur déjanté, qui veut le forcer à réaliser un nouveau "King Kong". L'évocation de ce régime populaire vous rappelle un pays qui fait récemment la Une de l'actualité ? C'est normal. Mais Kim Kong est d'abord une histoire de cinéma et de cinéaste. On y suit les déboires du réalisateur au fond du trou - et de ses galères de tournage -, malmené par un dictateur tyrannique à l'ambition vorace. "Ce qui m'intéresse le plus, dans mon approche, c'est de parler de cinéma", assurait le réalisateur Stephen Cafiero lors du Showeb Séries 2017. "On n'a pas cherché à dénoncer, on n'est pas allés chercher un pays."
6
Young Sheldon, à partir du 25 septembre sur CBS

Cela fait longtemps que “The Big Bang Theory” est bien positionné dans les classements des séries préférées des spectateurs et les grilles de programmes télé, même en France. Et la mode en ce moment, c’est de capitaliser sur des succès déjà confirmés en en tirant des produits dérivés. “Young Sheldon” en sera une nouvelle démonstration, puisqu’il suivra l’enfance du personnage principal de la série, le nerd Sheldon Cooper. Pour cette série, les attentes sont peut-être plus élevées car on y retrouve, dans le rôle principal, le jeune Iain Armitage, déjà brillant pour son jeune âge dans la série “Big Little Lies”, de Jean-Marc Vallée. Sans compter que le jeune garçon, dans la vraie vie, est un puits de culture théâtrale : il gère en effet sa propre chaîne YouTube de critique de théâtre de Broadway. Un choix idéal pour jouer un jeune enfant précoce, donc.
7
This is Us (saison 2), à partir du 26 septembre sur NBC

"This is Us" constituait l’une des plus belles surprises de la rentrée précédente. Son histoire simple mais émouvante, croisant le destin de trois frères et soeurs et de celui de leurs parents à travers les aléas de la vie, a rapidement séduit les specta eurs américains. Pour cette seconde saison, les attentes sont tout aussi grandes : que va-t-il advenir de Kevin (Justin Hartley), le comédien qui a tout lâché pour se lancer dans le théâtre et tenter de reconquérir son ex-femme ? Comment va se poursuivre la lutte de Kate (Chrissy Metz) avec son corps et son image ? Et, surtout, comment Randall (Sterling K. Brown), le frère surmené, va-t-il surmonter la mort de son père biologique tout juste retrouvé ?
8
Crazy Ex-Girlfriend (saison 3), à partir du 13 octobre sur la CW

Crazy Ex-Girlfriend est probablement l’une des séries les plus originales du moment. Le concept ? Une série-comédie musicale qui suit les aventures de Rebecca (Rachel Bloom), une avocate désespérée qui choisit de lâcher le confort de sa vie new yorkaise pour poursuivre un ancien amoureux rencontré en colonie de vacances dix ans plus tôt. Après avoir suivi le tourbillon des conquêtes et reconquêtes de Rebecca - entrecoupées d'hilarants numéros de musique et de danse - pendant deux saisons, la saison 3 promet d’être tout aussi rocambolesque, après une fin de saison 2 magistrale. On n’en dit pas plus pour éviter le spoil.
9
Jane the Virgin (saison 4), à partir du 13 octobre sur la CW

Les amateurs de telenovelas ne devraient pas rater le retour de "Jane the Virgin". À l’affiche, une jeune femme du nom de Jane (Gina Rodriguez), qui a longtemps lutté pour conserver sa virginité jusqu’au mariage, mais qui, par un quiproquo complexe, finit inséminée artificiellement par l’un de ses prétendants. Le pitch de départ, quoique improbable, captive, grâce à une narration bourrée d’autodérision et une distribution attachante. Pour cette saison 4, on retrouve donc notre Jane, qui doit enchaîner sa nouvelle vie d’écrivain et ses galères amoureuses, avec, en toile de fond, des récits tout aussi improbables de crimes et des histoires d’amour parallèles.
10
Stranger Things (saison 2), à partir du 27 octobre sur Netflix

L’été 2016 avait fait oublier les traditionnels blockbusters de la saison pour ne parler que d’une seule chose : la fascinante et captivante série “Stranger Things”, un thriller à l’atmosphère retro des années 80, qui met en scène un groupe de collégiens à la recherche de leur meilleur ami disparu dans une étrange dimension parallèle peuplée de dangers. Avec, en guise de distribution, un groupe de jeunes acteurs attachants dont les rôles célèbrent avec innocence et nostalgie l’amitié pré-adolescente. C’est donc un retour très attendu qui se profile pour la série, dont la saison 3 a déjà été confirmée par ses créateurs.

Par Paméla Rougerie

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle