Jean Rondeau au festival du Périgord noir, 9 août 2017
Jean Rondeau au festival du Périgord noir, 9 août 2017 © France 3 / culturebox / capture d'écran

Jean Rondeau, le claveciniste au look de rockeur au festival du Périgord Noir

Mis à jour le 10/08/2017 à 12H39, publié le 10/08/2017 à 12H37

Détrompez-vous, Jean Rondeau n'est pas une rockstar mais bien un claveciniste. Véritable prodige, il remporte à seulement 21 ans le Premier Prix du Concours International de Clavecin. Ambassadeur du festival de musique classique du Périgord Noir, il était présent hier à Fonlac. Alliant musique classique et patrimoine périgourdin, ce rendez-vous estival se prolongera jusqu'au 20 août inclus.

En 2012 il est lauréat au Concours International de Bruges, en 2013 il remporte le Prix Jeune Soliste des Radios Franchophones Publiques, en 2015 il obtient le Prix Révélation soliste instrumental aux Victoires de la Musique Classique... Vous aurez compris, il s'agit du phénomène Jean Rondeau. Jeune surdoué, il commence très tôt la musique avant de pousuivre ses études au Conservatoire de Paris et à la Guildhall School de Londres. Rencontre avec cet artiste présent au festival de musique du Périgord Noir

Reportage France 3 Aquitaine : M. Laforcade / F. Roulies / C. Arliguié / . France 3 Perigord

"Le son du clavecin touche les âmes sensibles"

A l'église de Fonlac, Jean Rondeau a interprété les Variations de Goldberg de Jean-Sébastien Bach. Une pause musicale appréciée de tous. Si le musicien joue de nombreux instruments, notamment de la basse, de l'orgue et du piano, c'est très tôt qu'il choisit le clavecin. "Le son du clavecin c'est très délicat, très intime. Il a la particularité de toucher les âmes sensibles parce qu'il a un son sensible et une manière de s'exprimer sensible".

En 2017, le jeune musicien signe son troisième opus "Dynastie" autour des concertos de la famille Bach. Il avait déjà sorti en 2015 "Imagine" en hommage à Jean-Sébastien Bach et "Vertigo" en 2016 consacré à Jean-Philippe Rameau et à Pancrace Royer. Il reviendra ces prochains jour au festival du Périgord Noir avec quatre concerts. 

Le festival du Périgord Noir : musique classique et patrimoine d'exception 

On connait le Périgord Noir et ses magnifiques pierres, ces terres chaleureuses où l'on aime tant passer du bon temps. C'est dans cet incroyable environnement que prend place le festival itinérant de musique classique créé il y a maintenant 35 ans par Jean-Luc Soulé. Les abbayes, les églises romanes, la vieille ville de Sarlat, parfois Périgueux et même Lascaux, ce sont autant de lieux investis par de jeunes musiciens pour des moments suspendus dans le temps. Demain soir, la soirée "Tango Tango", "coup de coeur du festival", envahira les très beaux Jardins du Manoir d'Eyrignac

Les jardins d'Eyrignac © Les Granges Hautes / Anouk Choquet Les jardins d'Eyrignac © Les Granges Hautes / Anouk Choquet

Tout au long de la 35ème édition, le festival rend hommage à Lascaux IV qui a ouvert ses portes il y a quelques mois. "Musiques autour de Lascaux", thème de cette année, vous réservera de nombreuses surprises jusqu'au 20 août inclus pour la première session. Puis, le festival se prolongera pour sa seconde session jusqu'en octobre. Une manière originale de faire découvrir le Périgord en musique et de proclamer haut et fort le "chant de la pierre". 
 

Par Coline Bastard

@Culturebox

Infos pratiques

Festival de musique du Périgord Noir Sarlat et les alentours Jusqu'au 20 août inclus pour la première session / puis jusqu'en octobre +33 (0)5 53 51 95 17 Site officiel

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle