Catherine Frot à Annecy
Catherine Frot à Annecy © France 3 / Culturebox / capture d'écran

Catherine Frot, l'anti-diva de "Marguerite", marraine des Variations classiques

Publié le 01/09/2017 à 16H22

Catherine Frot, l'inoubliable "Marguerite", est la marraine de la première édition des "Variations Classiques" à Annecy. Toute liberté lui a été donnée pour organiser ces quatre journées de haute volée. "Vocello", l'un de ses coups de cœur offre une rencontre inédite entre violoncelle et chœurs. Jusqu'au 2 septembre, opéra, symphonie et musique sacrée résonnent dans l'écrin des Alpes françaises.

"Vocello" est le croisement audacieux entre un choeur a capella "voce" et un violoncelle "cello", celui d'Henri Demarquette. Depuis 2013, cet ensemble musical dirigé par Catherine Simonpietri, donne à entendre un répertoire riche autour de la Renaissance. Il a ainsi interprété "When I am laid in earth" de Henry Purcell, un envoûtant mélange qui n'a laissé personne indifférent. 
 

J'aime beaucoup le travail d'Henri Demarquette. Et là, avec les choeurs et le violoncelle, il y a une nouveauté et une originalité là-dedans. Marianne a voulu les entraîner là et moi avec... Enfin, j'ai suivi le mouvement.

Catherine Frot


Reportage France 3 Alpes : D. Despin / F. Ebbhah / P. Caillat

"Elle avait l'essentiel de ce que peut porter une artiste" 

Pour Marianne Gaussiat, directrice artistique du festival, prendre pour marraine Catherine Frot a été une évidence. "Lorsque j'ai eu la chance de la rencontrer, c'était suite à la première projection de Marguerite. Elle incarne cette chanteuse qui chante terriblement faux, il faut bien l'avouer. Mais elle avait l'essentiel de ce que peut porter une artiste, c'est-à-dire une foi absolue dans son interprétation. Il y a avait cet engagement qui était tellement fort. Je me suis dit : cette femme doit être à mes côtés pour Variations Classiques". 

Catherine Frot dans "Marguerite" © 2015 Concorde Filmverleih GmbH Catherine Frot dans "Marguerite" © 2015 Concorde Filmverleih GmbH

Marguerite est une véritable anti-diva. mais elle a une telle foi en la musique qu'on en est confondue. C'est confondant une personne comme ça. C'est beau, c'est émouvant. C'est quoi la beauté ? Elle, elle croit en la beauté de ce qu'elle fait. Elle y croit tellement que tout le monde rigole... C'est déchirant.

Catherine Frot


Samedi 1er septembre, Catherine Frot montera même sur scène pour une lecture inédite des textes de Francis Blanche inspirés du Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns. 

Par Coline Bastard

@Culturebox

Infos pratiques

1ère édition des Variations Classiques Annecy Jusqu'au 2 septembre Site officiel

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle