Sauvez vaches, cochons, poulets et dindons de l'abattoir avec le jeu vidéo de Morrissey et du PETA.
Sauvez vaches, cochons, poulets et dindons de l'abattoir avec le jeu vidéo de Morrissey et du PETA. © peta.org/

Morrissey des Smiths lance un jeu vidéo pro-végan avec le PETA

Mis à jour le 20/08/2016 à 19H21, publié le 15/08/2016 à 19H45

Le leader de The Smiths, groupe de rock culte britannique des années 80, n'a jamais fait mystère de son peu de goût pour la viande. Ardent défenseur du règne animal, végétarien depuis l'âge de 11 ans, Morrissey lance avec le PETA (association internationale dédiée aux droits des animaux), un jeu vidéo rétro inspiré de sa chanson-slogan "Meat is Murder" (viande égale meurtre), à tester ci-dessous.

"This Beautiful Creature Must Die" est un jeu vidéo minimal, style jeu d'arcade, qui nous ramène au 20e siècle. La cause qu'il défend, elle, celle du règne animal et du végétarisme, est en revanche bien ancrée en 2016, où la mode "végan" (qui exclut la consommation de tout produit animal) gagne chaque jour du terrain en Occident. 

Il y a trente ans, dans leur morceau"Meat is Murder", les Smiths chantaient "La chair que vous faites frire n'est ni succulente ni délicieuse, c'est de la mort sans raison et la mort sans raison c'est du meurtre", rappelle le PETA sur son site. L'association invite les joueurs à stopper le massacre en rejoignant le camp végan.

"Vous n'avez pas ça avec Pokémon Go"

Le mode d'emploi du jeu est simple : cliquez sur les animaux (vaches, cochons, poulets) pour leur éviter la torture de l'abattoir. Rien de gore là dedans, rassurez vous, le visuel archi minimal évitant la faute de goût. Certes, il est prévu une giclée de sang si vous ne cliquez pas assez vite, mais elle est bien inoffensive. Tout est ici dans le symbole. Vous sauvez des dindons et des cochons, mais pas de quoi vous faire passer l'envie du saucisson à l'apéro. En revanche, la nouvelle vidéo d'abattoirs que le PETA a pondue pour l'occasion est beaucoup plus dissuasive.

Mais Morrissey croit au symbole. "Ce jeu est la plus grande des croisades sociales entre toutes", dit-il, "car nous protégeons les faibles et les sans défense de l'agression humaine. Vous n'avez pas ça avec Pokémon Go." Bien joué, Moz.

 

Par Laure Narlian

@Nijikid

Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle