Les Nuits Sonores 2017 prennent leurs quartiers dans l'ancienne usine Fagor Bandt à Gerland dans le 7e arrondissement 
Les Nuits Sonores 2017 prennent leurs quartiers dans l'ancienne usine Fagor Bandt à Gerland dans le 7e arrondissement  © France 3 / Culturebox

Nuits Sonores 2017 : une usine de machines à laver transformée en temple électro

Mis à jour le 18/05/2017 à 17H56, publié le 18/05/2017 à 17H34

C'est un lieu emblématique de l'industrie lyonnaise, l'usine Fagor-Brandt située dans le quartier de Gerland accueille les quinzièmes Nuits Sonores du 24 au 28 mai 2017. Fermés à la production depuis 2015, trois halls vont accueillir 140 000 personnes sur trois jours avec une programmation alléchante: The Chemical Brothers, Laurent Garnier, Agar Agar ou encore Vitalic vont mixer sous les hangars.

La 15e édition des Nuits Sonores de Lyon se déroule du 23 au 28 mai dans les anciennes usines Fagor-Brandt. Une programmation anniversaire dans un nouveau site qui rassemble des têtes d'affiche aguerries et des propositions audacieuses. 

A quelques jours de l'ouverture, l'heure est aux derniers aménagements, les ingénieurs du son calibrent chaque point sonore. Le lieu a une capacité d'accueil "jusqu’à 140.000 spectateurs et combinera les espaces scénographiés de trois scènes", annoncent les organisateurs. 

Reportage : P. Rejany / A. Jacques / P. Dehais

Vitalic, Chemical Brothers,  Pharoah Sanders, Agar Agar : DJ set à l'usine

La programmation qui propose une "superposition générationnelle et le recours à des acteurs historiques" se plie aux exigences de l'ancienne usine du quartier de Gerland. Un son englobant qui promet une ambiance plus intimiste, c'était le défi de l'équipe scénographique pour cette salle réservée aux DJ. "Le but de ce lieu est d'être proche du musicien avec une scène plus basse pour que le public puisse entourer le DJ", souligne Antoine Trollat, architecte scénographe. 


A la suite d'une longue réflexion sur l'espace et une éditorialisation de la programmation, chaque artiste a été soigneusement choisi selon la scène où il jouera. 

Les nuits sonores : une histoire industrielle

Jouer de la musique électronique dans des lieux désaffectés porteurs d'une histoire industrielle, c'est la marque de fabrique du plus grand festival techno de France. "En 15 ans, Nuits sonores a, entre autres, investit la Sucrière, Les Salins du Midi, le Port Rambaud, mais aussi les anciennes usines SLI, l’ancien marché de gros, les usines Brossette, l’Hôtel-Dieu et la piscine du Rhône", précise l’équipe en charge de la communication du festival.

Garder l'esprit de l'usine 

Depuis 1945, l'usine construisait de l'électroménager. De Brandt à Fagor en passant pas une délocalisation en Pologne et une tentative de production de véhicules électriques, le site est finalement liquidé fin 2015. Un lieu qui, pendant des années, a résonné au son des machines-outils et qui, du jour au lendemain s'est muré dans le silence.

© France 3 / Culturebox © France 3 / Culturebox


Avec les Nuits Sonores, les platines vont de nouveau faire vibrer l'usine. Reconverti en salle de concert, le lieu a quand même conservé quelques vestiges industriels intégrés à la scénographie et à l'acoustique. "Quand on a des halles comme ça, il faut gérer la complexité des bardages métalliques et des tôles faits pour un process industriel et non pour accueillir des basses fréquences", explique Damien Agopian, ingénieur du son.


Le 23 mai, le groupe AIR ouvrira la 15e édition de Nuits Sonores en jouant une sélection de ses titres emblématiques dans l’atmosphère beaucoup plus feutrée de l’Auditorium de Lyon.

Les #nuitsso2017 de Lyon : 23-28 mai aux usines Fagor, mais aussi à la Sucrière, aux Subsistances et dans de nombreux lieux de musique de la ville. 

Par Odile Morain

@Culturebox

Infos pratiques

Nuits Sonores 2017 Anciennes usines Fagor-Brandt Angle Rue Challemel Lacour et Boulevard de l’Artillerie, Lyon 7e 23-28 mai 2017 Nuits sonores

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle