La chanteuse Barbara interprète la dame de la nuit dans le ballet "Je suis né à Venise" réalisé par Maurice Béjart  en 1975.
La chanteuse Barbara interprète la dame de la nuit dans le ballet "Je suis né à Venise" réalisé par Maurice Béjart  en 1975. © Alain Liennard / Ina / AFP

Barbara célébrée au festival Diapason en Isère

Mis à jour le 19/05/2017 à 18H33, publié le 19/05/2017 à 17H22

20 ans après sa mort, Barbara est encore très présente dans la mémoire de ceux qui l'ont rencontrée. Muse intemporelle de la chanson française, "La Dame en noir" fait l'objet de nombreux hommages. Patrick Bruel reprend ses grands titres, Mathieu Amalric lui consacre un biopic et Saint-Marcellin lui dédie un festival. Chaque année, la petite ville d'Isère se souvient de son séjour pendant la guerre

Depuis 2000, Saint-Marcellin en Isère commémore la disparition de la chanteuse Barbara dans un festival de chansons. Pour les 20 ans de sa mort, les organisateurs ont souhaité une édition joyeuse, drôle et positive à l'image de "La chanteuse de minuit" qui était engagée et libre.

Au programme du Diapason, des concerts de Clarika, Carmen Maria Vega, Vincent Delerm, un tremplin jeune et une exposition consacré à la chanteuse. 

Reportage : X. Schmitt / D. Albrand / S. Liégard / J. Picca 


Une enfance loin de la barbarie 

Cette profonde amitié qui lie les habitants de Saint-Marcellin avec Barbara débute lors de la seconde guerre mondiale lorsque la future "Dame en noir", s'y réfugie avec ses parents. La famille juive fuit les persécutions antisémites et trouve alors le réconfort dans le village de l'Isère. Un lien scellé à jamais à travers la chanson "Mon enfance", composée bien des années plus tard (en 1968), après un passage à Saint-Marcellin.

Barbara sur la photo de classe à Saint-Marcellin © France 3 / Culturebox / capture d'écran Barbara sur la photo de classe à Saint-Marcellin © France 3 / Culturebox / capture d'écran


Elle ne communiquait pas beaucoup, mais elle chantait et jouait du piano ici. Son premier public c'est celui de Saint-Marcellin

Monique Montreynaud -Admiratrice de Barbara


Un souvenir puissant toujours présent

Celles et ceux qui l'ont côtoyée lors de son adolescence à Saint-Marcellin se souviennent de sa présence et la font vivre à travers des événements. L'office de tourisme consacre une exposition qui réunit des photos, articles de presse sur la comédie musicale "Lily Passion" avec Gérard Depardieu.

Barbara et Depardieu dans le spectacle "Lily" © France 3 / Culturebox / capture d'écran Barbara et Depardieu dans le spectacle "Lily" © France 3 / Culturebox / capture d'écran

Des costumes de scènes, des bijoux, des coffrets de maquillages sont également présentés dans le parcours.     

A travers ses chansons et sa présence en scène, c'est quelqu'un de fascinant et d'attirant

Célia Cot
Responsable programmation du Festival Barbara

De Barbara, on se souvient de son visage aux traits anguleux, de son regard perçant, de sa posture digne et élancée, mais on se souvient surtout de son phrasé si particulier qui imprégnait des chansons devenues légendaires. "L'aigle noir", "Göttingen" ou encore "Dis quand reviendras-tu", ces titres figurent dans la mémoire du répertoire de la chanson française et inspirent encore toutes les générations.

 

2017 : l'année Barbara

La légende Barbara est toujours vivante puisque son public demeure. Ses vingt ans d'absence sont commémorés par une multitude de projets. Livres, spectacles, disques, films et expositions sont au programme :

-Côté musique, Patrick Bruel lui rend hommage dans un spectacle de ses classiques, des chanteuses d'aujourd'hui (Jeanne Cherhal, Olivia Ruiz, Juliette Armanet..) sortent en juin "Elles et Barbara", et le géant Depardieu a enregistré en toute discrétion un album de reprises avec des musiciens de Barbara.
- Au cinéma, "Barbara" le film de Mathieu Amalric raconte la vie de cette artiste mystérieuse et séductrice. Sortie prévue le 6 septembre
- Une grande exposition est prévue à la Philharmonie à partir du 13 octobre 2017.
- L'édition aussi prévoit plusieurs biographies concernant "La Dame en noir". On retient particulièrement : "Barbara, notre plus belle histoire d’amour", une nquête littéraire de la romancière Kéthévane Davrichewy partie à la rencontre d’hommes et de femmes dont la vie a été influencée par les chansons de Barbara (éd. Tallandier, sortie prévue en septembre 2017)

 

Par Odile Morain

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle