Fashion week : Christine Phung livre un lumineux sportswear raffiné chez Léonard

Mis à jour le 03/10/2017 à 18H35, publié le 03/10/2017 à 18H29

La créatrice insuffle un élan de modernité à cette maison française fondée en 1958 par Daniel Tribouillard. Son vestiaire contemporain est dans l'air du temps avec des créations sportswear chic aux imprimés vivifiants twistées de féminité. Son inspiration : la Polynésie. Avec cette "Escale à Moorea", Christine Phung offre un renouveau stylistique à la marque. Vivement l'été prochain !

La créatrice est connue pour son habilité à manier une palette graphique harmonieuse. Elle le prouve une fois encore avec ce vestiaire aux couleurs vives et aux imprimés floraux. 
1 / 6 Léonard printemps-été 2018 : l'imprimé est frais et lumineux

La créatrice est connue pour son habilité à manier une palette graphique harmonieuse. Elle le prouve une fois encore avec ce vestiaire aux couleurs vives et aux imprimés floraux. 

© FRANCOIS GUILLOT / AFP
La traditionnelle bande, qui borde les vêtements de la maison Léonard, est, quant à elle, revue dans un esprit plus discret : sur la bordure d'un manteau, sur la ceinture d'un short blanc court, sur le décolleté d'une robe et sur l'encolure d'un maillot de bain. Elle est là pour souligner sans imposer sa présence.  
2 / 6 Léonard printemps-été 2018 : la traditionnelle bande Léonard joue la subtilité

La traditionnelle bande, qui borde les vêtements de la maison Léonard, est, quant à elle, revue dans un esprit plus discret : sur la bordure d'un manteau, sur la ceinture d'un short blanc court, sur le décolleté d'une robe et sur l'encolure d'un maillot de bain. Elle est là pour souligner sans imposer sa présence.  

© FRANCOIS GUILLOT / AFP
Peu de marques défilant pour la Paris Fashion Week ont proposé des maillots de bain. Léonard en offre dans sa collection plusieurs modèles : du mini deux pièces au maillot une pièce au col montant. 
3 / 6 Léonard printemps-été 2018 : le maillot de bain est à l'honneur

Peu de marques défilant pour la Paris Fashion Week ont proposé des maillots de bain. Léonard en offre dans sa collection plusieurs modèles : du mini deux pièces au maillot une pièce au col montant. 

© KAMIL ZIHNIOGLU/AP/SIPA
Un vestiaire rigoureux masculin et marin ouvre le show, avec des cabans épurés, des cirés repensés, et des structures soulignées de blanc, qui lentement, se juxtaposent à des imprimés rayés et fleuris. 
4 / 6 Léonard printemps-été 2018 : le blanc contrebalance les imprimés

Un vestiaire rigoureux masculin et marin ouvre le show, avec des cabans épurés, des cirés repensés, et des structures soulignées de blanc, qui lentement, se juxtaposent à des imprimés rayés et fleuris. 

© KAMIL ZIHNIOGLU/AP/SIPA
La palette de couleurs est un voyage à elle-seule : jaune soleil, orange insolent, rose vibrant, bleu océan, blanc écume et vert émeraude ; sans oublier des teintes métallisées qui rappellent le nacre des coquillages. La créatrice a réinterprété la flore de manière géométrique.
5 / 6 Léonard printemps-été 2018 : le final du show

La palette de couleurs est un voyage à elle-seule : jaune soleil, orange insolent, rose vibrant, bleu océan, blanc écume et vert émeraude ; sans oublier des teintes métallisées qui rappellent le nacre des coquillages. La créatrice a réinterprété la flore de manière géométrique.

© FRANCOIS GUILLOT / AFP
6 / 6 Léonard printemps-été 2018, à Paris, septembre 2017

Léonard printemps-été 2018, à Paris, septembre 2017

Par Corinne Jeammet

@CocoJeammet

Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle