Dior croisière, mai 2017 à Los Angelès
Dior croisière, mai 2017 à Los Angelès © Rich Fury / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le défilé croisière Dior 2018 dans le désert californien

Mis à jour à 15h31, publié le 12/05/2017 à 13H49

Le glamour à la française a enveloppé le 11 mai les montagnes de Santa Monica à Los Angeles avec le défilé croisière de la maison Dior. La présentation de la collection "Dior Sauvage", qui s'est déroulée au parc naturel Upper Las Virgenes Canyon Open Space, était inspirée des peintures de Lascaux, de l'artiste peintre Georgia O'Keeffe et de la guérisseuse chamane Vicki Noble.

Ces paysages bucoliques avaient servi de cadre entre 1920 et 1950 à des westerns et à des films comme "Autant en emporte le vent" (1939), "La charge fantastique" (1941) ou "Les aventures de Don Juan" (1948). Ils sont maintenant en bordure de la banlieue ultrachic de Calabasas, où vivent Jennifer Lopez, les Kardashian-Jenners et les stars les plus en vue d'Hollywood. Le lieu a été choisi par la directrice artistique des collections de haute couture de Dior. 

Lascaux, Georgia O'Keeffe et Vicki Noble, sources d'inspiration

Une cinquantaine de mannequins ont dévoilé une collection inspirée des peintures de Lascaux, de l'artiste peintre américaine Georgia O'Keeffe et de la guérisseuse chamane féministe Vicki Noble.

Dior cruise 2018, mai 2017 © Eric Staudenmaier Dior cruise 2018, mai 2017 © Eric Staudenmaier

La découverte de la grotte de Lascaux, en 1940, a eu une influence sur les artistes de l’époque. En 1951, Christian Dior s’approprie ces peintures rupestres et en fait un imprimé de sa ligne dite Ovale, forme qui rappelle une représentation féminine primitive telle la Vénus de Willendorf. 

Dior croisière, mai 2017 à Los Angelès en Californie © Rich Fury / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP Dior croisière, mai 2017 à Los Angelès en Californie © Rich Fury / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

C’est cette féminité sauvage et antique qui a guidé Maria Grazia Chiuri. Ainsi prend forme une représentation féminine qui laisse s’écouler dans le présent cette intuition chamanique, cet esprit sauvage, presque bestial, dont parle Clarissa Pinkola Estés dans un livre cher à la créatrice "Femmes qui courent avec les loups". Et ce sont les loups, animaux préhistoriques, qui émergent de la grotte de Lascaux pour prendre place sur des jacquards de soie, sur lesquels l’ocre, presque or, contraste avec le noir. Des empreintes de mains féminines deviennent des broderies de paillettes aux nuances terreuses. 

Dior croisière, mai 2017 à Los Angelès. © Rich Fury / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP Dior croisière, mai 2017 à Los Angelès. © Rich Fury / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

C’est l’image d’une artiste comme Georgia O’Keeffe qui émerge aussi des sables du Nouveau-Mexique. Une figure hiératique occupée à ramasser des carcasses. C’est ce que dit Vicki Noble dans "La femme Shakti : Le nouveau chamanisme féminin".

Dior croisière, mai 2017 à Los Angelès.... © Julia Perie Dior croisière, mai 2017 à Los Angelès.... © Julia Perie

Ce sont aussi les tarots, aux couleurs violentes, réinventés de manière féministe par Vicki Noble, que Maria Grazia Chiuri utilise dans une interprétation pop. 

Dior cruise 2018, mai 2017.. © Julia Perie Dior cruise 2018, mai 2017.. © Julia Perie

La maison de couture avait créé l'anticipation pour ce défilé croisière avec des vidéos postées sur Instagram et des photos d'animaux protégés peuplant les montagnes de Santa Monica ainsi que de séances d'essayages à West Hollywood. 

Cruise 2018 Show - The Wild Side of Los Angeles

Les réjouissances avaient débuté dès mercredi soir avec une fête sur la plage à Santa Monica, où les participants ont pu croiser les actrices Frieda Pinto, Kiernan Shipka, Jaime King ou encore Juno Temple.

Dior collection Cruise 2018, les ateliers

Los Angeles, nouvelle escale mode

Longtemps tournée en dérision pour son côté tape-à-l'oeil ou grunge décati, Los Angeles est de plus en plus considéré comme une escale de la mode internationale. 

Saint Laurent a présenté en 2016 à Hollywood sa collection automne-hiver masculine et une partie de sa ligne féminine. Louis Vuitton et Burberry ont chacun également présenté récemment une collection à Los Angeles. De son côté, Tom Ford a annoncé en mars le déménagement à L.A. du quartier général de sa création féminine.

Par Corinne Jeammet (avec AFP)

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle