Le couturier Hervé Léger sur un de ses défilés en octobre 1995.
Le couturier Hervé Léger sur un de ses défilés en octobre 1995. © Gérard Julien / AFP

Décès du couturier Hervé Léger d'une rupture d'anévrisme

Mis à jour le 06/10/2017 à 19H13, publié le 06/10/2017 à 17H32

Célèbre notamment pour ses robes à bandes qui donnaient aux femmes un corps de sirène, le couturier Hervé Léger est mort dans la nuit du 4 au 5 octobre à l'âge de 60 ans, a annoncé vendredi la Fédération de la haute couture et de la mode. Son entourage a précisé qu'il avait succombé à une rupture d'anévrisme.

Compagnon de route de Karl Lagerfeld

Autodidacte, Hervé léger, de son vrai nom Hervé Peugnet, né dans le nord à Bapaume en 1957, a d'abord été coiffeur puis chapelier. Après avoir été l'assistant de Tan Giudicelli, il fait en 1981 une rencontre déterminante, celle de Karl Lagerfeld, qui n'a alors pas encore bâti sa légende, et avec lequel il travaille chez Fendi puis Chanel. 

En 1985, il crée sa propre marque sous le nom d'Hervé Léger, Karl Lagerfeld lui ayant conseillé de changer de patronyme car Peugnet n'était pas facile à prononcer pour les anglophones. Ce nom restera indissociable dès les années 90 des robes à bandes qu'il invente à cette époque. Ses robes en bandes de tissus élastiques mettent en valeur les courbes féminines avec classe.

C'est en trouvant par hasard dans un atelier de confection des bandes extensibles de Lurex qu'il a l'idée de les assembler pour en faire des robes. Il varie ensuite les matières, utilisant souvent de la viscose et de l'élasthanne, mais aussi les largeurs et les couleurs de ces bandes cousues à la main et qui s'adaptent parfaitement au corps.
 
 

Hervé Léger devient Hervé L.Leroux

En 1994, Roland Petit lui confie les costumes de ses ballets Passacaille, Rythme de valses et caméra obscura à l'Opéra de Paris.

Sa griffe est rachetée en 1999 par Max Azria, fondateur et dirigeant du groupe américain BCBG, qui décide de se séparer de lui. Il perd dans la foulée l'usage commercial de son nom. 
 
Hervé Léger devient alors en 2000 Hervé L. Leroux. Un nom là encore soufflé par le directeur artistique de Chanel : "Karl m'a rappelé qu'à mes débuts, on me surnommait "le roux" à cause de la couleur de mes cheveux. Et me voilà devenu Hervé Leroux. Le L au milieu s'est ajouté comme un clin d'oeil", racontait-il alors.

Le drapé et son gainage invisible remplace les bandes

Il ouvre une boutique à Paris, proposant du sur-mesure, du prêt-à-porter et des maillots de bain. Entre 2004 et 2006, il occupe le poste de directeur artistique de la maison Guy Laroche.
 
En 2013, il avait présenté une collection pour la première fois pendant la semaine de la haute couture à Paris, abandonnant les bandes pour des drapés. Des robes ultra-glamour et souples, faites pour les soirées chic et les tapis rouges, assurant des formes parfaites grâce à un savant gainage invisible.

Hervé Léger a habillé de nombreuses personnalités, dont Carole Bouquet, Carla Bruni, Dita Von Teese, Tyra Banks, Cindy Crawford, Megan Fox et tout récemment encore la chanteuse Taylor Swift, au centre de son tout dernier post sur Instagram le 27 septembre.
 

Par Culturebox (avec AFP)

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle