La romancière Anne-Laure Bondoux, ici en 2014.
La romancière Anne-Laure Bondoux, ici en 2014. © ROLF VENNENBERND / DPA

Anne-Laure Bondoux lauréate du premier prix Vendredi de littérature jeunesse

Mis à jour le 09/10/2017 à 16H15, publié le 09/10/2017 à 16H08

Pour mettre en avant la littérature pour adolescents encore trop souvent méconnue, le Syndicat national de l'édition (SNE) vient de créer le "prix Vendredi" ainsi nommé en référence au personnage de Michel Tournier. Le prix a été attribué pour cette première édition à Anne-Laure Bondoux, une des plumes françaises de littérature pour la jeunesse, pour "L'aube sera grandiose" (Gallimard jeunesse).

Anne-Laure Bondoux a été distinguée pour "L'aube sera grandiose" (Gallimard jeunesse), un roman destiné aux adolescents, mais qui peut se lire à tout âge, sur le partage et la transmission entre générations. 

© Gallimard Jeunesse © Gallimard Jeunesse


46 ans, tour à tour auteure de pièces de théâtre, et de chansons, puis journaliste spécialisée dans la littérature jeunesse, Anne-Laure Bondoux est aujourd'hui romancière pour les adultes et pour les jeunes, auteure déjà d'une vingtaine de titres pour la jeunesse. En 2010, elle recevait le Prix Tam-Tam Je Bouquine pour "Le Temps des miracles" et en 2015, le Grand prix SGDL (Société des Gens De Lettres) du roman jeunesse pour "Tant que nous sommes vivants".

Référence à Michel Tournier

En créant ce prix, Thierry Magnier, président du groupe jeunesse du Syndicat national de l'édition (SNE) avait expliqué vouloir instaurer "l'équivalent du Goncourt pour la littérature jeunesse". Le nom du prix est un hommage au héros de Michel Tournier, "Vendredi ou la vie sauvage", un grand classique de la littérature jeunesse.

Le prix Vendredi a l'ambition de récompenser un roman à destination des plus de 13 ans, paru dans l'année et écrit par un auteur francophone. Plus globalement, son objectif est également de mettre en valeur la richesse et la créativité de littérature pour la jeunesse française contemporaine. Le prix est soutenu par la Fondation d'entreprise La Poste. 

Mention spéciale pour Antoine Dole et Thibault Vermot

Le jury (composé des journalistes spécialisé ainsi que par deux auteurs importantes, Marie Desplechin et Sophie Van der Linden), a tenu à adresser deux "mentions" à deux autres auteurs : Antoine Dole pour "Naissance des coeurs de pierre" (Actes Sud junior) et Thibault Vermot pour "Colorado Train" (Sarbacane). 

Par Culturebox (avec AFP)

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle