Christophe Bourseiller vient de publier son autobiographie, "Les mémoires d'un inclassable". 
Christophe Bourseiller vient de publier son autobiographie, "Les mémoires d'un inclassable".  © Capture d'image France3/Culturebox

Les mille et une vies de Christophe Bourseiller dans "Mémoires d'un inclassable"

Mis à jour le 10/07/2017 à 17H57, publié le 10/07/2017 à 15H13

Acteur, journaliste et écrivain, Christophe Bourseiller publie à 60 ans son autobiographie, "Mémoires d’un inclassable". Le récit d’un enfant de la balle au parcours éclectique.

Christophe Bourseiller a connu la popularité dans les années 1970 avec son rôle d’adolescent amoureux d’une femme mariée dans "Un éléphant ça trompe énormément", la comédie mythique d’Yves Robert. Une belle carrière cinématographique l’attend. Mais le comédien refuse de se laisser enfermer dans des cases. Parallèlement au cinéma, il suivra d’autres chemins. Des vies qu’il raconte dans son livre "Mémoires dun inclassable". Invité du journal télévisé de France 3 Paris Ile-de-France, Christophe Bourseiller revient sur quelques anecdotes liées à son enfance et à sa carrière.

Interview de Christophe Bourseiller


Comédien à succès

"J’aime vos seins. Enfin, surtout le gauche". Cette réplique culte d’ "Un éléphant ça trompe énormément" a lancé la carrière au cinéma de Christophe Bourseiller. 

L’été suivant, je vais au Etats-Unis et les gens me couraient après pour me faire signer des autographes.

Christophe Bourseiller

Né d’un père producteur de théâtre (André Gintzburger) et d’une mère comédienne (Chantal Darget), Christophe Bourseiller apparaît dès l’âge de 4 ans au cinéma dans un autre film à succès d’Yves Robert, "La guerre des boutons". 

J’ai eu cette chance d’avoir tourné dans des films qui ont marqué les esprits.

Christophe Bourseiller


Yves Robert, Jean-Luc Godard, parrains de cinéma

Une trentaine de films, une vingtaine de téléfilms, à l’affiche de plusieurs pièces de théâtre, la carrière de Christophe Bourseiller est riche. Il tourne avec les plus grands réalisateurs des années 1970/80 : Yves Robert et Jean-Luc Godard que le comédien considère comme "ses parrains de cinéma", Claude Lelouch, Jacques Demy ou encore Pierre Jolivet.  

Yves Robert (à gauche) et Jean-Luc Godard (à droite) © Capture d'image France3/Culturebox Yves Robert (à gauche) et Jean-Luc Godard (à droite) © Capture d'image France3/Culturebox

Homme de culture

Parallèlement à cette carrière au cinéma, Christophe Bourseiller, qui se veut artistiquement libre, a choisi de mener plusieurs vies professionnelles. Il est notamment l’auteur d’une trentaine de livres sur des sujets aussi divers que les mouvements minoritaires, les extrémismes politiques, les contre-cultures, les musiques industrielles et la new wave des années 1980. Homme de radio, il a été producteur sur France Musique, animateur sur Europe 1. Il  est actuellement chroniqueur à France Inter dans "Le nouveau rendez-vous". Homme de télé, en 2007, il devient conseiller éditorial de l’émission "Ce soir (ou jamais)" de Frédéric Taddeï jusqu’en 2011. Par ailleurs, il prépare une thèse de doctorat sur "Les Mouvements collaborationnistes français" de juin 1944 à décembre 1950. 

Famille décomposée

Christophe Bourseiller n’a pas toujours eu une enfance heureuse, avec des parents séparés, une demi-sœur célèbre mais peu présente dans sa vie.
 

Ce qui a déclenché ce livre, c’est cette blessure d’une famille décomposée

Christophe Bourseiller


La comédienne Chantal Darget, décédée en 1988, avait refait sa vie avec le metteur en scène Antoine Bourseiller. Une fille est née de cette union, l'ex torera Marie Sara qui fait aujourd'hui de la politique. Une demi-sœur que le comédien avoue, avec regret,  ne pas voir souvent. 
 

« Oui Marie Sara fait partie de ma famille mais on se voit rarement. C’est aussi une douleur.

Christophe Bourseiller


L’autre grande douleur de Christophe Bourseiller, c’est la perte la même année en 2013, à quelques semaines d’intervalle,  de son père et de son beau-père, dont il porte le nom. 
 

Je suis le dernier détenteur d’une mémoire très particulière. Et si je ne la raconte pas dans un livre, ça va disparaître

Christophe Bourseiller


"Mémoires d'un inclassable" de Christophe Bourseiller, chez Albin Michel.  
 

Par Véronique Dalmaz

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle