Le grand final a eu lieu ce mercredi. 
Le grand final a eu lieu ce mercredi.  © France 3 / Culturebox

Le Petit Prince version flamenco : un jeu d'enfants à Mont-de-Marsan

Mis à jour à 10h11, publié le 07/07/2017 à 10H09

Traduit en plus de 250 langues, le Petit Prince a été cette fois adapté sur les planches en version flamenca. Deux classes d'écoles élémentaires ont interprété les grands rôles qui composent l'oeuvre d’Antoine de Saint-Exupéry dans le cadre d'Arte Flamenco. Un bon moyen de découvrir une nouvelle culture mais aussi de se découvrir soi-même.

Dans le cadre d'Arte Flamenco, une représentation du Petit Prince, "El Principito", a été donnée ce mercredi 5 juillet. En ayant débuté les répétitions en décembre, le défi était de taille pour les élèves des deux classes de cours moyen de l'école élémentaire du Parc. Mais avec l'aide d'Anabel Veloso, l'expérience s'est révélée très concluante.

Reportage France 3 Aquitaine I. Carpentier / J. Pautrat / D. Laurent


Un travail sur le long terme

La danseuse-chorégraphe était assistée à la guitare de Diego Vilegas pour revisiter et présenter l'œuvre d'Antoine de Saint-Exupéry. Au départ, Anabel a d'abord été surprise par le projet. Plutôt habituée à écrire des spectacles pour enfants, elle a dû, cette fois, les impliquer pleinement dans le processus créatif. 

Anabel Veloso a dû aussi s'adapter. © France 3 / Culturebox Anabel Veloso a dû aussi s'adapter. © France 3 / Culturebox

La difficulté était aussi de faire assimiler la technicité du flamenco à des enfants d'une dizaine d'années, tout en leur permettant de retransmettre sur scène leurs émotions. Pour ça, l'accent a été mis sur l'aspect ludique de la danse. Portés par les mélodies à la guitare et à la flûte, les jeunes élèves se lançaient dans leurs premiers pas mais aussi dans l'expression de leurs sentiments. Pour Anabel, apprendre le flamenco à de "petits français" était logique puisque cette danse fait partie du patrimoine de l'Humanité. Un moyen aussi d'en apprendre un peu plus à ces jeunes danseurs sur la culture andalouse.

Une rigueur de professionel

Ils font maintenant partie à part entière de la troupe des artistes présents au festival Arte Flamenco. Certains comme Maxime, qui pouvait profiter de ses expériences artistiques précédentes, ne connaissaient pas le trac . Le spectacle dansé s'organise autour de neufs tableaux. La trame de fond suit les péripéties du Petit Prince mais il fallait y rajouter des voix off et des incises du texte de l'auteur. 
 

Lors de leur ultime répétition, ce qui préoccupait le plus ceux qui allaient fouler les planches, était le choix des solistes qui devaient interpréter le Petit Prince, la Rose, le Serpent et l'Allumeur de réverbère. L'apprentissage avait commencé par une semaine intensive axée sur le tango et le fandango puis approfondis par des séances vidéo. Il fallait encore perfectionner le travail des pieds et des mains, le port du buste et les enchainements. Avec rigueur, les gestes étaient repris et corrigés. 

La représentation a eu lieu mercredi.  © France 3 / Culturebox La représentation a eu lieu mercredi.  © France 3 / Culturebox

Dessine moi un Flamenco

Le grand final a donc eu lieu mercredi devant une assistance conquise. Les jeunes acteurs ont incarné  la fraîcheur créatrice de leur metteure en scène, tout en apportant leur sensibilité individuelle. Tous les élèves n'étaient pas cantonné qu'à l'interprétation. Certains ont fait valoir leurs prestations aux percussions et aux différents instruments qui accompagnaient leurs camarades. De l'aveu même d'Anabel Veloso, il ne faudra peut-être plus dire "Dessine-moi un mouton"  mais "dessine-moi un Flamenco". 

Par Adrien Pittore

@Culturebox

Infos pratiques

Arte Flamenco Mont-de-Marsan Du 3 au 8 juillet 2017 Programmation

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle