Nuit blanche 2016 à Paris : installation de Sebastien Preschoux
Nuit blanche 2016 à Paris : installation de Sebastien Preschoux © Xavier Francolon/SIPA

16e Nuit Blanche : 10 choses à faire dans la nuit de samedi à dimanche

Mis à jour le 06/10/2017 à 19H23, publié le 05/10/2017 à 19H25

Orage déclenché par les visiteurs dans une piscine, rave party en vidéo, expérimentations contemporaines à l'église, chorégraphie pour danseurs amateurs sous la canopée des Halles : la 16e Nuit Blanche se déroule samedi à Paris et au-delà. Contre le repli sur soi, Charlotte Laubard, historienne d'art, a orchestré cette édition autour du thème "Faire œuvre commune". Voici 10 choses à faire samedi.

Artistes confirmés et naissants sont invités dans une parcours allant du nord de la capitale, dans le quartier de La Chapelle, jusqu’au centre de Paris autour de l’Hôtel de ville.

La 16e Nuit Blanche : le teaser

 

A faire et à voir samedi soir :

LA MAREE DES LETTRES SUR LES BERGES DE SEINE : Le collectif berlinois Invisible Playgrounfd Network investit les berges de la Seine avec une œuvre participative, "Marée des lettres" qui entend "revisiter les principes de la démocratie". L'oeuvre consiste à proposer aux noctambules d’envoyer des phrases sur l’application créée à cette occasion, soumises au vote, qui sont ensuite dispersées au fil des rives du fleuve. De grandes lettres à voir se déployer sur l'eau depuis le pont Neuf ou le pont aux Changes (Châtelet).

LA MEMOIRE DU RAIL : Un "océan de rail", des cliquetis et grincements de rouages, des voix de cheminots, peut-être des sifflets de machines à vapeur. "Rail Océan", présenté par le Collectif MU, profite d'une friche SNCF pour un projet monumental et une "traversée imaginaire", avec compositions électro-acoustiques et univers sonore ferroviaire, de la Chapelle jusqu’à la gare Rosa Parks en passant par la Halle Pajol et le CENTQUATRE.

 
SAINT-MERRY EN LUMIERE : L'église Saint-Merry dans le IVe arrondissement s'embrase avec "A notre étoile", du collectif néerlandais Children of the Light. Où l'on promet des "sensations troublantes et spectaculaires" au public, entre patrimoine ancien et expérimentations contemporaines.

GYMKHANA au COLLEGE DES BERNARDINS : L'édifice daté du 13e siècle est investit par l'artiste Gymkhana qui a conçu une oeuvre spécialement pour la Nuit Blanche mettant en oeuvre du mapping video, des lasers ainsi que de la musique avec le pianiste Laurent Durupt et la chanteuse lyrique Camille Merckx. (20 rue de Poissy dans le 5e, de 21h à 2h)



RAVE PARTY à MAX DORMOY: Des kicks de basse, des montages vidéo, des voix synthétiques. L'artiste néerlandais Anne de Vries immerge le spectateur dans une "rave party", en vidéo. La projection a lieu non loin du métro Marx Dormoy (XVIIIeme arrondissement).

CREEZ L'ORAGE A LA PISCINE DE CHATEAU LANDON : grâce à l'installation interactive "DYEW" de l'artiste DJEFF, transmettez via un sceptre l'énergie de votre corps pour créer un orage dans la piscine. Les charges électriques inconscientes se transforment en phénomène sensible. Vous devenez donc maître des éléments. (31 rue de Château Landon, 75010. De 20h à 3h)

"Dyew" de Djeff crée l'orage avec les participants. © Jules Hudrot "Dyew" de Djeff crée l'orage avec les participants. © Jules Hudrot

 

TOURNAGE NOCTURNE A LA HALLE HEBERT : un trio d'artistes composé par Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel invite le public à participer à un tournage nocturne, avec danseurs et machines.

VENEZ DANSER AUX HALLES : Le chorégraphe Olivier Dubois est le chef d'orchestre d'un hommage au cinéma, sous la Canopée des Halles, avec 300 danseurs amateurs et 150 instrumentistes des Conservatoires de Paris. 

 
COUP D'OEIL A LA COLLECTION PINAULT : Près du chantier de la Bourse du Commerce, François Pinault donne un avant-goût de sa Fondation d'art contemporain, avec trois installations et films d'artistes : "English Magic" de Jérémy Deller sera projeté dans le jardin Nelson Mandela, et "Uomoduomo" d'Anri Sala et "PLEASE (LC)" de Lutz Bacher dans l'église Saint-Eustache.

La Philharmonie de Paris © ISA HARSIN/SIPA La Philharmonie de Paris © ISA HARSIN/SIPA

UNE NUIT A LA PHILHARMONIE

La Philharmonie de Paris, à La Villette, propose une nuit de concerts et de performances gratuits de 20h30 à 6h30 du matin.

"Une nuit, une vie, hommage à Pierre Henry" durant laquelle sont interprétées les œuvres les plus marquantes du compositeur disparu le 5 juillet dernier, dont sa fameuse "Messe pour le temps présent". Sa pièce "Multiplicité", commandée par la Philharmonie et composée avant sa mort, sera également créée durant cette nuit exceptionnelle.

"La Nuit du Quatuor" fait défiler dix quatuors et trios avec piano tels que les quatuors Arod, Danel, Van Kuijk, Psophos etc.. dans des œuvres de Tchaïkovski, Mendelssohn, Bartók, Schubert etc.(Amphithéâtre dela Cité de la Musique)

"La Nuit Minimaliste" est animée par James McVinnie, organiste, Lubomyr Melnyk et Bruce Brubaker, pianistes dans des œuvres de Philip Glass, Terry Riley et John Cage (Grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie). Cette performance sera retransmise en direct sur Culturebox.


"Une Nuit en LA" c'est neuf heures d'un unisson sonore ininterrompu sur la note LA par le Trio Vacarme.(Studio de la Philharmonie)

"Un musée aux bougies" célébre les 20 ans du Musée de la musique avec les ensembles Les Arts Florissants, Les Dissonances, la pianiste Natalia Valentin, les saxophonistes Nicolas Arsenijevic et Antonio García Jorge etc. autour du thème "Ombres et lumières" (De 20h30 à 1h du matin, Musée de la musique).

Par Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle