Claude Lelouch et Elza Zilberstein à l'avant-première nationale de "Chacun sa vie" à Beaune.
 Claude Lelouch et Elza Zilberstein à l'avant-première nationale de "Chacun sa vie" à Beaune. © France 3 Culturebox

Lelouch à Beaune : pluie de stars pour l'avant-première de "Chacun sa vie"

Mis à jour le 04/03/2017 à 17H26, publié le 04/03/2017 à 16H31

Le nouveau film de Claude Lelouch, "Chacun sa vie", sortira le 15 mars sur les écrans mais les habitants de Beaune ont pu le découvrir en avant-première nationale le 2 mars. C’est là que le 46e long-métrage du cinéaste a été tourné avec une pléiade de comédiens dont certains étaient présents à la projection : Jean Dujardin, Mathilde Seigner, Béatrice Dalle, Elsa Zylberstein et Gérard Darmon.

En juillet 2016, Claude Lelouch avait posé ses caméras dans les rues de Beaune pour tourner "Chacun sa vie", son 46e long-métrage. Le cinéaste connaît bien la ville de Côte-d'Or : en 2007, il l'avait déjà choisie comme décor pour son film "Roman de gare". Le tournage de son dernier opus, concentré sur 4 semaines, a permis aux Beaunois de croiser un nombre impressionnant de comédiens célèbres.
 
Car le réalisateur de 78 ans renoue avec le film choral, convoquant une riche palette d’acteurs dont certains ont déjà travaillé avec lui à plusieurs reprises : Jean Dujardin, Marianne Denicourt, Christophe Lambert, Johhny Hallyday, Julie Ferrier, Antoine Duléry, Mathilde Seigner, Béatrice Dalle, Elsa Zylberstein, Gérard Darmon, Francis Huster, Liane Foly, Jean-Pierre Bigard, Nadia Farès...

Les acteurs du film "Chacun sa vie" autour de Claude Lelouch. © Copyright Metropolitan FilmExport Les acteurs du film "Chacun sa vie" autour de Claude Lelouch. © Copyright Metropolitan FilmExport

Sur la cinquantaine d’acteurs, une quinzaine étaient présents pour l’avant-première nationale mais c’était largement suffisant pour attirer une foule de spectateurs ravis de voir leur ville mise en valeur dans un film. "Il a fait un vrai travail autour de la ville de Beaune et ça fait plaisir", confiait l’un des spectateurs à la sortie de la projection.

Reportage : France 3 Bourgogne - S. Bouillot / D. Rabeisen / O. Allirol / P. Jouanin

Un débutant nommé Dupond-Moretti

Parmi les acteurs professionnels, il faut citer la présence d’un débutant qui n’est pourtant pas inconnu du grand public : Maître Dupond-Moretti. Dans le film de Lelouch, le célèbre avocat pénaliste, connu pour ses coups de gueule (et qui va défendre le jeune Théo), incarne un président de Cour d’assises qui va tomber amoureux d’une prostituée. À ses côtés, Christophe Lambert qui joue le rôle d'un avocat alcooliqe qui sombre dans la dépression, et Francis Huster qui se glisse dans la peau d'un procureur.
 
Car "Chacun sa vie" raconte les destins de jurés, d’avocats et de magistrats qui vont se croiser le temps d’un procès.

Destins croisés sur fond de Cour d'assises

C'est en assistant à une plaidoirie d’Éric Dupond-Moretti que Claude Lelouch a eu l'idée de réaliser ce film. "J'ai regardé cette salle d'audience, ce concentré d'humanité et j'ai pris conscience que tous les gens présents avaient sans doute une histoire riche, des secrets, des regrets, des envies, des intérêts. J'ai soudainement voulu tout connaître d'eux. À défaut de pouvoir tout découvrir, j'ai eu envie de l'imaginer et de le raconter."

Béatrice Dalle et Eric Dupond-Moretti  © Copyright Metropolitan FilmExport Béatrice Dalle et Eric Dupond-Moretti  © Copyright Metropolitan FilmExport

Les apprentis des Ateliers en première ligne

Beaune a désormais un lien privilégié avec Claude Lelouch. Outre le tournage de "Chacun sa vie", la ville abrite désormais les Ateliers de Claude Lelouch, une école de cinéma qui a ouvert ses portes en janvier 2016. Elle accueille 13 apprentis (6 filles et 7 garçons) venus de toute la France et même d'Italie.

Ils ont pu participer au tournage de "Chacun sa vie". Une occasion unique de découvri les réalités et les possibiltés du cinéma. "À travers "Chacun sa vie", j'avais le désir de montrer à mes apprentis tout ce que l'on peut faire avec une caméra et des acteurs", raconte le réalisateur. "Parce que je voulais permettre à mes apprentis d'expérimenter la force du cinéma, j'ai d'abord envisagé ce film comme une démonstration des possibilités narratives qu'offre ce média incroyable."

Par Chrystel Chabert

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle