"We Blew It" de Jean Baptiste Thoret est projeté au festival du cinéma américain de Deauville 
"We Blew It" de Jean Baptiste Thoret est projeté au festival du cinéma américain de Deauville  © Lost Films

Le festival de Deauville se met à l'heure du documentaire avec "We blew it"

Publié le 07/09/2017 à 13H14

Comme chaque année depuis 2003, le Festival du cinéma américain de Deauville (1er-10 septembre) propose la sélection des "Docs de l’Oncle Sam". Sept films documentaires qui donnent un autre visage de l'Amérique. Parmi eux, "We Blew It" du français Jean-baptiste Thoret, qui dépeint une société un peu déboussolée.

A côté de la compétition officielle du festival du cinéma américain de Deauville, il y a une sélection un peu à part mais qui attire toujours de nombreux spectateurs. Créée en 2003, la sélection Les Docs de l’Oncle Sam met à l’honneur le documentaire américain. La cuvée 2017 s'annonce plurielle et audacieuse au vu des thèmes inattendus, politiques ou décalés - tous présentant une réalité sociale, artistique ou personnelle de l’Amérique. 

Parmi les sept films présentés, "We Blew It" de Jean-Baptiste Thoret embarque le spectateur dans un long road movie à travers l'Amérique d'hier et d'aujourd'hui. D'Easy Rider à Donald Trump, entre grands espaces et illusions perdues, le cinéaste offre un panorama d'une réalité sociale crue. 

Reportage : M. Bellhingen 


Que sont devenus les rêves et les utopies des années 1960 et 1970 ? Qu'en pensent, aujourd'hui, ceux qui ont vécu cet âge d'or ? Ont-ils vraiment tout foutu en l'air ? A la fois cinéphile et cinéaste, Jean-Baptiste Thoret s'empare de cette interminable réflexion sur une société en perdition.


Tourné en Cinémascope, du New Jersey à la Californie, ce road-movie mélancolique et élégiaque dresse le portrait d'une Amérique déboussolée, complexe et chauffée à blanc par une année de campagne électorale. Inconsolable d'un âge d'or devenu sa dernière frontière romantique, elle s'apprête pourtant à appuyer sur la gâchette Trump.

© Lost Films © Lost Films


Je voulais faire un film de cinéma dont la manière est documentaire.

Jean-Baptiste Thoret
Pour Jean-Baptiste Thoret, la fiction et le documentaire jouent dans la même cour. Chacun des genres empruntant à l'autre des codes, des techniques de narration, et même des façons de tourner. 

Quand vous voyez "Les raisins de la colère" de John Ford c'est un film de fiction et pourtant ça transpire le documentaire

Jean-Baptiste Thoret

© Lost Films © Lost Films

"We Blew It" de Jean-Baptiste Thoret sera en salles le 8 novembre 2017

Par Odile Morain

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle