Antonio Banderas en pleine forme sur les planches de Deauville à l'occasion de la présentation du film "The Music of silence" au festival du cinéma américain 
Antonio Banderas en pleine forme sur les planches de Deauville à l'occasion de la présentation du film "The Music of silence" au festival du cinéma américain  © Jacques BENAROCH/SIPA

Antonio Banderas embrase le festival de Deauville et "The music of silence"

Publié le 07/09/2017 à 17H09

Le festival du cinéma américain de Deauville a toujours ses grandes stars qui font chauffer les planches et battre le coeur des spectateurs. Antonio Banderas a joué son numéro de charme lors de la présentation de son dernier film : "The sound of silence". Réalisé par Michael Radford, il raconte la vie d'un professeur de musique confronté au handicap de son élève.

Quand Antonio Bandera débarque à Deauville, il y a forcément un petit vent du sud qui souffle sur les planches. Le comédien est au festival du cinéma américain pour présenter "The Music of Silence" de Michael Radford librement inspiré de la vie du ténor italien Andrea Boccelli. Né avec une forme héréditaire de glaucome il devient complètement aveugle à l'âge de 12 ans, ce qui ne l'empêche pas de devenir une star mondiale et de vendre plus 80 millions de disques. Le film contient quelques morceaux inédits jamais dévoilés au public. 

Reportage : C. Berra

Zorro revient dans la peau d'un ténor

Dans le film de Michael Radford, Antonio Banderas interprète un professeur de musique et grand ténor qui découvre le talent d'un jeune élève aveugle. Après le fougueux Zorro, le comédien opère ici un véritable changement de registre. "C'est la figure paternelle qui peut pousser les limites, imposer une discipline et donner de l'amour aussi, dans ce sens, Almodovar a été un maître pour moi", confie-t-il lors de la conférence de presse. 

Sur les planches de Deauville, les fans ont pu toucher de près au panache du charmeur latino qui s'est prêté au jeu des selfies et autographes.



Synopsis de "The Music of Silence" : Amos Bardi a reçu un don à la naissance – une voix divine qui lui permet de chanter à merveille – mais il a aussi de très graves problèmes de vue qui le rendent presque aveugle. Malgré de nombreuses opérations, il est contraint de quitter très jeune sa famille pour un institut spécialisé où il va apprendre le braille. Il perd totalement la vue après un coup violent reçu à la tête.
Bien que le mauvais sort semble alors s’acharner sur lui, Amos ne renonce jamais. Devenu jeune homme, il se met au piano et commence même à chanter dans un club. Quand Amos se fait remarquer après qu’un grand ténor a accepté de lui donner des cours, les portes du succès semblent enfin lui être grandes ouvertes.



 

Par Odile Morain

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle