"La Chambre intredite" de Guy Maddin
"La Chambre intredite" de Guy Maddin © Arsenal Institut

"La Chambre interdite" pleine de trésors de Guy Maddin en DVD

Publié le 20/08/2016 à 15H33

Le réalisateur fou canadien Guy Maddin ("Des trous dans la tête","The Saddest Music in the World", "Dracula, pages arrachées au journal d'une vierge") a encore frappé ! Sa frénésie cinéphilique transpire dans "La Chambre interdite", avec une distribution foisonnante : Mathieu Amalric, Udo Kier, Geraldine Chaplin, Clara Furey, Charlotte Rampling, Jacques Nolot, Amira Casar, Maria de Medeiros…

la note culturebox

5
5/5


Frénétique

Guy Maddin a redonné ses lettres de noblesse aux films muets, ce qui se vérifie encore dans "La Chambre interdite". Si une bonne partie de sa filmographie relève de ce parti, le son et la musique y sont primordiaux, avec des virages de couleurs improbables (quand il ne se limite pas au noir et blanc), et des images kaléidoscopiques au montage stroboscopique. Autant dire que le cinéaste est hors les clous, et que ses films peuvent être comme rarement qualifiés de cultes auprès des aficionados. Parmi eux : Martin Scorsese et David Cronenberg, excusez du peu. Avec "La Chambre interdite", c'est à un véritable festival Maddin auquel on assiste. Pour la première fois il s'est rallié un coréalisateur, Evan Johnson, plus particulièrement assigné à l'écriture du script et aux effets spéciaux dans le plus pur style Méliès.

"La Chambre intredite" : la bande annonce

Pour Maddin, le mélodrame et le mystère sont les mamelles de la fiction au cinéma. Impossible de trouver un quelconque réalisme dans ses intrigues, encore moins dans celle de "La Chambre interdite", où, dans un sous-marin en perte d'oxygène, apparaît sans vergogne un bûcheron sorti de nulle part, qui va entraîner l'équipage en quête de sa promise enlevée sur une île par des hommes des cavernes ! À cette image, le film est comme un gigantesque cut-up surréaliste et "burroughsien", poétique et vertigineux, frénétique et nonsensique. Comme Jean-Luc Godard le soutient : "L'important n'est pas de comprendre, mais que cela soit beau." Un axiome qui vaut pour "La Chambre interdite" comme pour l'entière filmographie de Guy Maddin.

Organique

Le cinéaste est tombé adolescent dans la marmite de l'expressionnisme allemand ("Le Cabinet du Dr. Calligari", "Le Golem", "Métropolis"…), des films muets soviétiques ("Aelita", "L'Homme à la caméra"…) et des grands mélodrames hollywoodiens ("Les Deux orphelines", "L'Aurore"…). Il revendique haut et fort ces sources, fait usage de leurs ressorts et calque leurs images et cartons (dialogues, commentaires écrits) sous une forme détournée vers une modernité sans précédent. Le cinéma de Guy Maddin est un peu un futur à rebours.

 Mathieu Amalric et Ariane Labed dans "La Chambre interdite" de Guy Maddin   Mathieu Amalric et Ariane Labed dans "La Chambre interdite" de Guy Maddin  ©

Cette effervescence de références revendiquées engendre des films sans équivalent. "Eraserhead" - le premier film de David Lynch en 1977 – est peut-être le seul à tenir la comparaison. Chez Maddin, le film devient organique, une matière viscérale, vibrante, vivante. L'image est pulsionnelle, elle bat comme un cœur qui s'emballe, à l'image des personnages paroxystiques de ses films. Elle est scratchée, brûlee, s'enflamme sous l'émotion. La kyrielle d'acteurs qui habitent "La Chambre interdite", de Mathieu Amalric à Udo Kier, en passant par Maria de Medeiros et Charlotte Rampling , lui sont déjà, ou lui deviendront, fidèles. Preuve de leur attachement au maître et de son indépendance sur la planète cinéma. "La Chambre interdite" condense tout son univers et se révèle une parfaite porte d'entrée à son monde hors du monde. 

"La Chambre intredite" : l'affiche française et jaquette du DVD © E. D. Distribution "La Chambre intredite" : l'affiche française et jaquette du DVD © E. D. Distribution

BONUS :

– Livret couleur 20 pages
– Documentaire "The 1000 eyes of Dr Maddin" d’Yves Montmayeur (Prix du meilleur documentaire sur le cinéma à Venise en 2015)
– 2 courts métrages réalisés dans le cadre de Séances : Ectoloop 1 et Once a chicken
– The living posters
– Teaser du site Internet Séances
– Bandes annonces

La Chambre interdite
De Guy Maddin et Evan Johnson (Canada) - 1h59
Avec :  Mathieu Amalric, Udo Kier, Geraldine Chaplin, Roy Dupuis, Clara Furey, Sophie Desmarais, Charlotte Rampling, Jacques Nolot, Amira Casar, Maria de Medeiros, Jean-François Stevenin, Adèle Haenelk, André Wilms
ED Distribution
Double DVD (film + bonus) + livret : 20 euros

Par Jacky Bornet

@Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle