Aisholpan et son aigle héros d'une épopée grandiose signée Otto Bell.
Aisholpan et son aigle héros d'une épopée grandiose signée Otto Bell. © ARP Sélection

"La jeune fille et son aigle", une aventure humaine qui a ému Hollywood

Mis à jour le 10/04/2017 à 10H55, publié le 09/04/2017 à 18H47

C’est une jolie histoire que les spectateurs français vont découvrir mercredi au cinéma. "La jeune fille et son aigle" d’Otto Bell raconte l’histoire d'Aisholpan, adolescente mongole de 13 ans qui défie les hommes pour vivre sa passion. Aux États-Unis, le film a bénéficié de l’appui de grandes stars comme Daisy Ridley (Star Wars) et la chanteuse Sia qui en a composé le générique.

Reportage : D. Wolfromm / C. Destout


Le synopsis : Dresseur d’aigles, c’est un métier d’hommes en Mongolie. Depuis l’enfance, Aisholpan assiste son père qui entraîne les aigles. L’année de ses 13 ans, elle décide, avec la complicité de son père, d’adopter un aigle pour en faire un chasseur de renards. Parviendra-t-elle à briser les traditions et à se faire accepter par les anciens du village ?
 
En 2014, Otto Bell tombe sur un reportage de la BBC et les photos extraordinaires d’Asher Svidensky d’une jeune Mongole de 13 ans et de son aigle. Pour le réalisateur, c’est une révélation. Il se rend dans l’Altaï, région montagneuse située entre la Mongolie et le Kazakhstan pour y rencontrer les parents de la jeune fille et leur demander l’autorisation de la filmer. Au total, le réalisateur s’est rendu six fois en Mongolie pour y suivre les différentes étapes de l’apprentissage d’Asholpan. Un projet coûteux qui va bénéficier de l’appui de plusieurs personnalités hollywoodiennes. Le réalisateur Morgan Spurlock ("Super Size Me") va l’aider à trouver des financements.

Des soutiens de poids

Après une présentation triomphale au festival de Sundance, le documentaire attire également l’attention de Daisy Ridley, la comédienne révélée par "Stars Wars : le réveil de la Force". Cette dernière, émue par l’histoire de cette jeune fille qui veut briser les codes imposés par les hommes, souhaite participer au film : elle en deviendra la narratrice.

Mais que serait un documentaire sans une musique pour le porter ? Et là encore, Otto Bell décroche la lune. Par l’entremise de Spurlock, il contacte Sia. Quelques jours plus tard, la star de la pop lui envoie une chanson "Angel by the wings", une ode magnifique à la liberté et aux grands espaces. C’est ce qui s’appelle être né sous une bonne étoile.

"La jeune fille et son aigle" d'Otto Bell, 87 minutes. En salles le 12 avril 2017.

 

Par Sophie Granel

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle