Cillian Murphy, Michael Smiley, Sam Riley dans "Free Fire" de Ben Wheatley
Cillian Murphy, Michael Smiley, Sam Riley dans "Free Fire" de Ben Wheatley © Splendid Film

"Free Fire" : thriller drôlement nihiliste à l'anglaise

Publié le 12/06/2017 à 10H48

Avec comme producteur exécutif Martin Scorsese, le réalisateur britannique Ben Wheatley, à la tête de "Free Fire", part sous les meilleurs auspices. Ce film de gangsters, huis-clos tout en référence au "Reservoir Dogs" de Quentin Tarantino de 1992, se révèle totalement déjanté et très british dans son approche : ça mitraille sec du début à la fin...

la note culturebox

3
3/5


Les poudres

Peu remarquable, Ben Wheatley s’est distingué par des films néanmoins iconoclastes ("English Revolution", "High Rise"), sans succès majeur, mais qui dénotent une véritable ligne d’auteur. Ce que confirme "Free Fire", un film mettant en scène durant 1h30 la rivalité entre deux gangs dans l’environnement restreint d’une usine désaffectée. Pas de lutte mafieuse dans le viseur, mais un malentendu, dont on ne connaîtra pas vraiment pas l'enjeux, un quiproquo scabreux, entre deux protagonistes, qui va mettre le feu aux poudres.

"Free Fire" : la bande annonce

Les poudres : c’est tout le sujet. Comme dans "Reservoir Dogs", l’on se retrouve face à des personnages antagonistes embarqués dans un conflit interne, au cœur d’une lutte de pouvoir, dont chacun va tenter de sortir en sauvant sa peau. L’on ne saura jamais vraiment le fin mot de l'affaire, mais ce n’est pas ce qui compte : tout est dans l’échange, et, ici, l’échange de balles. Parce que cela tire à tout va sur toute la durée du film. Peut-être un peu trop d’ailleurs, tant ces fusillades à répétitions deviennent… répétitives. Mais ce petit jeu n'est pas sans rappeler les excès d'un Tex Avery. 

Exercice de style

Les dialogues, souvent savoureux, ne sont toutefois pas à la hauteur de ceux d’un Tarantino qui nous tenait tout éveillé dans son "Reservoir Dogs". Mais plus d’une répartie fait mouche et la présence féminine de Brie Larson permet d'échapper un peu à la dominante testostérone.

Armie Hammer, Babou Ceesay, Brie Larson, Cillian Murphy, Jack Reynor dans "Free Fire" de Ben Wheatley © Splendid Film Armie Hammer, Babou Ceesay, Brie Larson, Cillian Murphy, Jack Reynor dans "Free Fire" de Ben Wheatley © Splendid Film

Le film reste mineur, mais plaisant, comme un exercice de style qui joue d'un ton amoral assumée. Ce flingage général en bonne et due forme est d’un nihilisme jovial, mais sur la longueur un peu appuyé. 

"Free Fire" : l'affiche française © Metropolitan FilmExport "Free Fire" : l'affiche française © Metropolitan FilmExport

LA FICHE

Thriller de Ben Wheatley (Grande-Bretagne/France) - Avec :   Brie Larson, Cillian Murphy, Armie Hammer, Sharlto Copley, Sam Riley - Durée : 2h21 - Sortie, Jack Reynor, Babou Ceesay, Michael Smiley - Sortie : 14 juin 2017
Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis : Une vente d’armes clandestine doit avoir lieu dans un entrepôt désert. Tous ceux qui y sont associés se retrouvent face à face : deux Irlandais, Justine, l’intermédiaire, et le gang dirigé par Vernon et Ord. Mais rien ne se passe comme prévu et la transaction vire à l’affrontement. C’est désormais chacun pour soi… pour s’en sortir, il va falloir être malin et résistant.

Par Jacky Bornet

@Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle