Le blokhaus-éléphant de la plage de Biville, la nouvelle réalisation du street-artist Näutil
Le blokhaus-éléphant de la plage de Biville, la nouvelle réalisation du street-artist Näutil © France 3 / Culturebox

Näutil graffe un bunker pour dénoncer la souffrance animale

Mis à jour le 06/12/2016 à 6H30, publié le 02/11/2016 à 17H12

Il est gris, il est triste, il est sans défense, le blockaus de Biville dans la Manche est échoué sur la plage depuis plus de 70 ans. Mais aujourd'hui le graffeur Näutil a donné un visage au bunker et peu à peu le béton armé s'est transformé en éléphant blessé. Après "The Eye", la nouvelle réalisation du street-artist attire de nombreux promeneurs et curieux.

Après "The Eye", le graffeur Cyrille Corlays alias Näutil poursuit son exploration des bunkers de la seconde guerre mondiale. Armé de bombes de peinture aérosols, le street-artist mêle l'actualité et l'Histoire à travers ses oeuvres. Sa nouvelle création est à découvrir sur la plage de Biville (Manche), elle représente un colossal éléphant échoué sur le sable.

Reportage : S. Rouil / C. Leloche

Le cimetière des éléphants

Les graff de Näutil sont des coups de gueule emprunts de poésie. Car cet éléphant échoué et blessé par les hommes exprime la cruauté, l’exploitation et l’abus sur les animaux.

Le nouveau regard de la plage de Biville © France 3 / Culturebox Le nouveau regard de la plage de Biville © France 3 / Culturebox


Sur la plage de Biville, les promeneurs touchés par le message véhiculé viennent découvrir cette nouvelle performance. "On dirait un éléphant qui est souffrant", commente une randonneuse. 

The Eye en mouvement

Après deux ans à scruter l'horizon le bien nommé trompe-l'oeil "The Eye" s'est progressivement refermé sur la plage de Siouville. Laissant à la mémoire et à la poésie le soin de conserver une belle image sur le monde.

Voici les quelques mots que Näutil publiait sur sa page facebook : "Tout ce qui est immobile meurt, et la vie finalement, ce n’est rien d’autre que le mouvement. Tout change, tout se transforme et rien ne dure à l’identique, que ça soit la météo, les sentiments, l’Histoire"
Pour Näutil, le combat contre la maltraitance des animaux s'accompagne d'un message de paix. Simple mais essentiel. 

La loi du plus fort, c’est l'époque des cavernes. Il serait temps que l’homme ait un rapport sain et juste avec l’animal. La paix. Leur laisser la paix. Ce blockhaus fait pour apporter la mort, a été détourné comme porteur d’un petit message de vie. Ca m’importe, et ça me suffit.

Näutil

 

Par Odile Morain

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle