"Noire et blanche" de Man Ray (1926). 
"Noire et blanche" de Man Ray (1926).  © Capture d'écran France 3 Côte d'Azur

Man Ray à Cannes : quand le surréalisme se confronte à l'Art déco

Publié le 08/09/2017 à 15H19

Une soixantaine d'oeuvres du peintre-photographe américain sont présentées à la Villa Domergue, à Cannes, la demeure du peintre Jean-Gabriel Domergue et de son épouse sculptrice Odette Maugendre. L'univers surréaliste du dadaïste est confronté à l'art décoratif plus classique des deux créateurs. Un hommage à trois artistes qui ont participé à l'évolution de l'histoire de l'art.

Reportage : C. Becq / E. Jacquet / D. Roux

"Je suis l'inventeur de la pin-up" se plaisait à dire Jean-Gabriel Domergue. Peintre de la Parisienne, de la vie mondaine et de l'aristocratie, l'artiste était aussi un affichiste célèbre. On lui doit notamment la première affiche du Festival de Cannes en 1939. 

La première affiche du Festival de Cannes (1939) signée Jean-Gabriel Domergue.  © ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12 La première affiche du Festival de Cannes (1939) signée Jean-Gabriel Domergue.  © ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12

Organisateurs de fêtes mémorables à Paris et sur la Côte d'Azur, Domergue et son épouse, la sculptrice Odette Maugendre, ont conçu la villa et le jardin dont ils rêvaient à Cannes, dans le quartier huppé de la Californie. Le couple s'est inspiré de la Renaissance italienne et des jardins de Toscane pour créer son petit paradis, en 1934. Le peintre a dessiné la maison et sa femme y a conçu les jardins méditerranéens en terrasses, les bassins et les cascades. 

Devenue propriété de la Ville de Cannes en 1973, la Villa Domergue accueille aujourd'hui toutes sortes d'événements culturels comme des expos ou le festival Jazz à Domergue. Le jury du Festival de Cannes s'y réunit chaque année pour délibérer.

Art déco Vs dadaïsme 

Cet univers de faste et de paillettes semble bien éloigné de celui de Man Ray, le peintre-photographe surréaliste, mû par une éternelle recherche artistique et ami de Marcel Duchamp, André Breton et Picasso.

L'exposition vise justement à confronter deux mondes opposés : celui du surréalisme issu de la révolution Dada pour les oeuvres novatrices de Man Ray et celui d'un art décoratif plus classique, autour des oeuvres des époux Domergue. 

Au fond : la photo "Noire et blanche" de Man Ray.  © Capture d'écran France 3 Côte d'Azur Au fond : la photo "Noire et blanche" de Man Ray.  © Capture d'écran France 3 Côte d'Azur

Parmi les clichés les plus célèbres du photographe, on peut notamment admirer "Noire et blanche", datant de 1926 et représentant un visage de femme (celui de Kiki de Montparnasse, dont Man Ray était amoureux) les yeux fermés, sur une table avec à ses côrtés un masque d'ébène africain. Si le Man Ray photographe est mondialement célèbre, on connaît moins ses peintures, gravures et dessins qui sont exposés ici. 

Un dessin de Man Ray.  © Capture d'écran France 3 Côte d'Azur Un dessin de Man Ray.  © Capture d'écran France 3 Côte d'Azur

Man Ray / Domergue : une rencontre audacieuse dans un lieu enchanteur classé Monument Historique. A découvrir jusqu'à la fin du mois. 

affiche Man Ray

 

Par Stéphanie Loeb

@Culturebox

Infos pratiques

Man Ray, un regard clandestin chez les Domergue Villa Domergue 15 avenue Fiesole 06400 Cannes Jusqu'au 24 septembre Tous les jours de 11h à 19h Ville de Cannes

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle