A Conques, Soulages invente le mariage entre l'art roman et l'art abstrait 
A Conques, Soulages invente le mariage entre l'art roman et l'art abstrait  © PATRICE THEBAULT / ONLY FRANCE

Il y a 20 ans, Soulages créait ses vitraux blancs pour l'abbatiale de Conques

Mis à jour le 06/12/2016 à 6H30, publié le 02/09/2014 à 9H10

C’est dans la sobriété et dans la lumière diffuse que l'abbatiale de Conques s'apprête à célébrer un anniversaire un peu particulier. Les 106 vitraux blancs de Pierre Soulages qui ornent l’abbatiale fêtent leurs vingt ans d’existence. En 1994, l’installation de vitraux abstraits au sein d’une église romane suscitait une certaine réticence, aujourd’hui, la fierté a gagné le cœur des aveyronnais.

Il y a 20 ans bon nombre d’habitants de la région et de médiévistes invétérés s’étaient offusqués de cette sobriété assumée. A l’époque, on pensait encore que le vitrail était un art forcément polychrome qui devait magnifier les églises et les cathédrales par la lumière et la couleur.

De la polémique à la reconnaissance

A Conques, la lumière se fait diffuse, les lignes sobres renvoient à la simplicité de l’architecture romane. Les vitraux sont d'un verre incolore - "blanc", non transparent mais translucide. Le peintre Pierre Soulages et le maître verrier toulousain Jean-Dominique Fleury ont mis des années à mettre au point la technique pour créer ce verre unique. "Ce qui m'a guidé, c'est la volonté de faire vivre la lumière en la modulant et de créer une surface apparaissant comme émettrice de clarté, en accord avec le caractère de l'architecture et des pouvoirs d'émotion artistique ou sacrée qui lui sont propres".

Reportage : Floreal Torralba / Dominique Cantrelle et Eve Ducau

Deux décennies après, alors que le musée Soulages vient d’être inauguré à Rodez, la polémique n’est plus qu’une vague histoire. Aujourd’hui le village de Conques accueille chaque année plusieurs centaines de milliers de visiteurs. Pèlerins, historiens ou amateurs d’art et d’architecture, tous les chemins mènent à Conques.
 

Un vitrail signé Pierre Soulages, vu de l'extérieur de l'abbatiale © PATRICE THEBAULT / ONLY FRANCE Un vitrail signé Pierre Soulages, vu de l'extérieur de l'abbatiale © PATRICE THEBAULT / ONLY FRANCE

 Un Village aux mille trésors
 
Niché au fin fond d'une vallée aveyronnaise, Conques est un petit trésor architectural et médiéval à bien des égards. Point de convergence des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, l'abbatiale romane attire de nombreux visiteurs. Le parvis en lui-même constitue un premier point d'arrêt à la visite. Conservée dans un parfait état, la façade ornée d'un tympan qui représente le Jugement dernier est une richesse de l’iconographie religieuse du moyen âge. Inspiré par l'évangile de saint Matthieu, l'artiste a fixé les paroles du Christ: "Alors il dira à ceux qui seront à sa droite : venez les bénis de mon Père, possédez le royaume préparé pour vous. Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : éloignez-vous de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable... Et ils s'en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes à la vie éternelle".
 

Le tympan du Jugement dernier sur le fronton de l'abbatiale de Conques © PATRICE THEBAULT / ONLY FRANCE Le tympan du Jugement dernier sur le fronton de l'abbatiale de Conques © PATRICE THEBAULT / ONLY FRANCE

 
A côté de l’abbatiale, le Trésor de Conques est composé d'un grand nombre de reliquaires, au premier rang desquels la célébrissime Majesté de sainte Foy, seul exemple conservé des statues-reliquaires conçues aux environs de l'an mil. Le Trésor de Conques est l'un des cinq grands trésors européens d'orfèvrerie médiévale, et le seul, en France, qui regroupe autant d'objets du Haut Moyen-Âge. 
 

La Majesté de sainte Foy, unique en France est exposée au Musée de Conques © YVON BOELLE / ONLY FRANCE La Majesté de sainte Foy, unique en France est exposée au Musée de Conques © YVON BOELLE / ONLY FRANCE

 A l'occasion de ce 20e anniversaire de nombreux rendez-vous sont organisés par le Centre Européen de Conques du 29 août au 14 septembre 2014. 

L’abbatiale de Conques a été classée monument historique en 1840 et inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.
 

Horaires de visite :
- Abbatiale : tous les jours de 7h-22h en basse saison et de 7h-22h30 en haute saison

- Musée du Trésor : Ouvert tous les jours  de 10h à 12h et de 14h à 18h oct.-mars ; De 9h30 à12h30 et 14h à18h30 avril-sept


 

Par Odile Morain

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle