Quelques-uns des authentiques costumes de super-héros présentés à Lyon. 
Quelques-uns des authentiques costumes de super-héros présentés à Lyon.  © Musée Miniature et Cinéma

De Batman à Robocop, les super-héros entrent au musée à Lyon

Mis à jour le 18/04/2017 à 12H33, publié le 18/04/2017 à 12H13

Le musée Miniature et Cinéma de Lyon récupère régulièrement des objets utilisés dans les plus grands films hollywoodiens. Ils sont restaurés dans les ateliers du musée avant d'être présentés au public. Parmi ses dernières acquisitions, d'authentiques costumes de super-héros notamment issus de la galaxie Marvel.

Reportage France 3 Rhône-Alpes : S. Boschiero  / P. Lachaux / V. Bonnier

Créé par le miniaturiste Dan Ohlmann, le musée Miniature et Cinéma présente en exclusivité deux collections rares et insolites. D'une part, des scènes en miniature d'artistes miniaturistes internationaux et d'autre part, une exposition unique en Europe permettant de comprendre les techniques des effets spéciaux du cinéma. 

La Chose des "Quatre fantastiques" et Mystique des "X-Men".  © Musée Miniature et Cinéma La Chose des "Quatre fantastiques" et Mystique des "X-Men".  © Musée Miniature et Cinéma

Décors, costumes, maquettes, masques et prothèses, faux animaux, robots et monstres en tous genres... Le musée lyonnais a glané auprès des studios et musées internationaux plus de 400 objets authentiques ayant servi sur des tournages de films.

Des objets authentiques restaurés à Lyon 

Au gré des productions cinématographiques, de nouvelles pièces sont ajoutées régulièrement à la collection. En général, elles sont récupérées directement après leur utilisation sur les plateaux de tournages. La plupart d'entre elles sont dégradées par le temps ou endommagées à la suite d'un tournage. Elles sont alors entièrement restaurées dans les ateliers du musée lyonnais en échange d'une ou deux années d'exposition dans les salles de collections. Le musée participe ainsi à la sauvegarde de nombreux objets mythiques du 7e art. 

Dan Ohlmann restaurant un costume de "Stargate".  © Musée Miniature et Cinéma Dan Ohlmann restaurant un costume de "Stargate".  © Musée Miniature et Cinéma

Présentées dans des vitrines, les dernières acquisitions du musée sont donc des costumes de super-héros portés dans des blockbusters hollywoodiens comme "Les quatre fantastiques", "Robocop", "X-Men", "Batman", "Spiderman" "Hellboy" ou encore "Stargate". Leur restauration a duré des mois. Laurie Courbier, responsable de la collection cinéma au musée, a réalisé un énorme travail d’investigation pour rassembler des éléments de costumes originaux dispersés aux quatre coins du monde.

Batman, Robocop ou Hellboy plus vrais que nature 

Ainsi, "pour le costume de Batman", raconte Dan Ohlmann, "la grosse difficulté a été de réunir les différentes pièces (cape, cagoule, gants) qui étaient disséminées un peu partout à Los Angeles." Il a fallu 150 heures de travail pour redonner à la tenue en latex portée par Val Kilmer son aspect d'origine. 

les costumes de Batman et Robocop.   © Musée Miniature et Cinéma les costumes de Batman et Robocop.   © Musée Miniature et Cinéma

L'armure en néoprène et résine de Robocop a été portée par Peter Weller dans le premier film de la saga. Le costume de Hellboy, lui, a nécessité 200 heures de restauration : prothèses faciales, torse en mousse de latex, poing, postiche, ceinture et queue animatronique réalisée sur mesure. 

La restauration du costume de "Hellboy". © Musée Miniature et Cinéma La restauration du costume de "Hellboy". © Musée Miniature et Cinéma

Autre nouvelle pièce du musée : la terrifiante poupée Chucky, personnage principal d'une série de films d'horreur. C'est la seule visible au monde à l'heure actuelle. 

La poupée Chucky.  © Musée Miniature et Cinéma La poupée Chucky.  © Musée Miniature et Cinéma

L'une des pièces maîtresses du musée est la gigantesque reine de la saga "Alien", acquise en 2014. Un monstre de métal, résine et latex de 6,50 mètres de haut dont la restauration a mobilisé pendant un an une équipe de maquilleurs et miniaturistes, sous l'égide de Dan Ohlmann, et une seconde équipe pour recréer la robotique de la créature qui avait été retirée par les studios. 

Dan Ohlmann et sa reine des Aliens.  © Musée Miniature et Cinéma Dan Ohlmann et sa reine des Aliens.  © Musée Miniature et Cinéma


Par Stéphanie Loeb

@Culturebox

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle